Aller au contenu principal

Le premier tracteur fonctionnant au biométhane enfin commercialisé

Le concessionnaire Gauthier à Saint-Trivier-de-Courtes (Ain) a inauguré le premier tracteur fonctionnant au biométhane de la marque New Holland. Une grande première en France.

Le T6 Méthane Power Vario de la marque New Holland est le premier tracteur fonctionnant au biométhane.
© M.L-M.

Il était attendu et plus d’une centaine de véhicules ont déjà été vendus en France et en Europe. Le tout premier tracteur de la chaîne fonctionnant au biométhane a été inauguré le 10 mars dernier à Saint-Trivier-de-Courtes dans l’Ain sur le site de méthanisation Trivigaz vert, à quelques centaines de mètres du concessionnaire Gauthier. Ce T6 Méthane Power Vario a attiré de nombreux curieux, des professionnels qui pourraient représenter de potentiels clients à l’avenir. «C’est un tracteur normal, souligne le concessionnaire. Il fonctionne simplement au gaz, avec moins d’inconvénients car moins polluant et moins bruyant.» Pourtant trois jours auparavant, le succès de cette journée n’était pas assuré. Jean-Christophe Vanier, directeur de la concession Matériel agricole Gauthier, a reçu le véhicule avec quinze jours de retard, et seul alors qu’il devait être accompagné d’un second du même modèle. En cause, la pénurie de matières premières. Si le fabricant a fait le stock de blocs-moteurs, les pneus et autres pièces sont particulièrement touchés par la faiblesse d’approvisionnement.

Un approvisionnement possible par la méthanisation

Plus cher à la fabrication, ce T6 est un peu plus cher à l’achat, environ 10 % en plus, selon Jean-Christophe Vanier. Il propose également une autonomie de seulement cinq ou six heures contre plus d’une dizaine d’heures pour ce type de véhicules d’ordinaire. «La difficulté, c’est de savoir si on valorise le gaz au prix d’achat ou au coût de production», concède-t-il. Mais pour le concessionnaire, ce tracteur a de quoi faire des adeptes, en particulier les agriculteurs possédant une unité de méthanisation qui permettrait d’approvisionner le tracteur en gaz : «La boucle est bouclée, on est dans un schéma intellectuel plutôt intéressant». En effet en France, la réglementation interdit aux producteurs de gaz non-professionnels de vendre leur énergie, mais rien n’empêche les agriculteurs possédant une unité de méthanisation d’alimenter leur propre station de bioGNV/GNV. Un cas existe d’ailleurs en Haute-Marne, à Colombey-lès-Choiseul, où un agriculteur, Philippe Colin (EARL de Grivée), a relié sa propre station de GNV à son méthaniseur. Avec le développement en plein essor de camions et bus fonctionnant au gaz, les tracteurs au biométhane pourraient également séduire les collectivités locales possédant des stations d’approvisionnement. À l’heure actuelle, seul un modèle de tracteur au biogaz existe, mais Jean-Christophe Vanier espère voir la gamme s’étoffer, les télescopiques au gaz étant susceptibles d’intéresser de plus en plus de clients.

 

Trivigaz vert

Le site de méthanisation Trivigaz vert est en injection depuis le 11 août 2021 et produit 95 Nm3/h, soit quelque 9 GWh/an. Le méthaniseur traite 18 000 tonnes de déchets par an, dont 15 000 sont des effluents d’élevage, et 5 000 des Cives (seigle et sorgho). Sept exploitations et douze associés alimentent l’unité, pour une SAU de 1 200 ha environ, quelque 520 vaches laitières et une centaine d’allaitantes.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Pour Frédéric Thomas, «le couvert est presque la culture la plus difficile à réussir».
Devenir un carbon farmer grâce à la couverture permanente des sols
Comment injecter plus de carbone dans les sols et d’azote pour la culture ? En intensifiant la photosynthèse, et donc, en misant…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde