Aller au contenu principal

Le prix du maïs sur pied est donné

1 015 € de l’hectare est la valeur indicative du prix du maïs sur pied fixée, cette année, pour un maïs à haut potentiel.

Cette année, la fourchette de prix est de 160 à 170 €/t brut.
Cette année, la fourchette de prix est de 160 à 170 €/t brut.
© Bruno Compagnon



La valeur du maïs sur pied est estimée en fonction de sa cotation et de son prix sur le marché auxquels sont déduits les taxes, cotisations, marges des organismes stockeurs et les coûts éventuellement liés au frais de séchage. L’idée étant d’évaluer le prix net que percevrait l’agriculteur une fois sa récolte de maïs grain vendu. Ce prix net est ensuite multiplié par le rendement prévisionnel en maïs grain. Et, afin d’obtenir une estimation de la valeur net du maïs sur pied, il est ajouté une valeur de 140 € pour la matière organique enlevée et sont déduits les frais non-engagés (frais de récolte, de broyage des cannes et de transport).
Cette année, la fourchette de prix retenue pour la campagne est de 160 à 170 € la tonne brut, contre 190 € l’année dernière. Une baisse qui s’explique par les disponibilités sur le marché communautaire qui restent très importantes, avec des imports européens qui s’élèvent à 3,16 millions depuis le 1er juillet dernier, soit un bond de 1,4 Mt par rapport à l’an dernier.
Les pluies, bien que tardives, du mois d’août, ont été bénéfiques au maïs français et ont participé, en outre, à cette baisse. De plus, le marché américain tire la tendance vers le bas avec la résurgence du conflit commercial sino-américain (annonce des Chinois d’une hausse des taxes à l’import sur un ensemble de produits états-uniens) et la baisse de leur production d’éthanol (faute de marges suffisantes et d’une politique américaine de plus en plus souple avec les raffineries pétrolières).
Côté rendement et qualité, la chambre d’agriculture fait remarquer de grosses hétérogénéités dans le département, avec des maïs à haut potentiel, mais aussi des moins beaux. «L’idéal serait de peser le maïs afin de déterminer correctement son rendement mais aussi sa valeur», indique Christian Lesenne, conseiller en productions végétales de la Chambre d’agriculture de la Somme. Difficile, donc, de donner un rendement moyen pour la Somme. On parle plutôt de fourchette. À peine 60 qx/ha pour les maïs peu développés, petits et desséchés et 90 qx/ha, voire plus pour les plus beaux maïs.
Ainsi, d’après la méthode de calcul détaillée ci-dessus, la valeur du maïs sur pied, pour cette année, est évaluée au plus haut à 1 015 € de l’hectare et à peine à 900 € de l’hectare pour les maïs à potentiel moindre. Toutefois, rappelons que ce prix est donné à titre indicatif et doit servir de base lors des négociations entre acheteurs et vendeurs. Il doit également impérativement être modelé en fonction du rendement estimé et du cours du maïs.
Notons que, cette année, la demande est supérieure à l’offre, ce qui pourrait alors faire augmenter les prix. Certains d’ailleurs, afin d’éviter cette fluctuation, se basent plutôt sur un prix moyen pluriannuel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde