Aller au contenu principal

Renouvellement des générations
Le Royaume-Uni veut mettre les agriculteurs âgés à la retraite

De l'autre côté de la Manche, l’âge moyen des agriculteurs est actuellement de 59 ans, mais 40 % des exploitants ont même plus de 65 ans.

Retraite des agriculteurs
En facilitant l’arrivée des jeunes, le gouvernement de Boris Johnson souhaite encourager une exploitation des terres plus protectrice de l’environnement.
© Pixabay

Le gouvernement britannique veut inciter les agriculteurs à cesser plus tôt leur activité. Il réfléchit à la mise en place d’une indemnité payée à l’hectare et pouvant aller jusqu’à 100 000 £ (115 000 €). Cependant la prime moyenne serait de l’ordre de 50 000 £ (57 500 €). En accélérant le départ des anciens et en facilitant l’arrivée des jeunes le gouvernement souhaite encourager une exploitation des terres plus protectrice de l’environnement. Le syndicalisme agricole britannique et la Tenant farmers Association, représentant les fermiers d’Angleterre et du Pays de Galles soutiennent ce projet qui permet une transition correcte entre générations d’agriculteurs.

George Eustice, le secrétaire d’Etat à l’Environnement, à l’Agriculture et aux Affaires rurales du Gouvernement Johnson, constate que les anciens sont plus réticents aux initiatives vertes et c’est l’une des raisons pour lesquelles il souhaite accélérer le renouvellement des générations. Les jeunes étant plus sensibles à l’environnement. Sans soutien ces générations seraient condamnées à s’accrocher à leurs terres, estime-t-il. L’âge moyen des agriculteurs est en effet actuellement de 59 ans, mais 40 % des exploitants ont même plus de 65 ans.

Une refonte des aides

Depuis le Brexit, le gouvernement britannique revoit totalement ses soutiens à l’agriculture. Il estime notamment que les agriculteurs doivent toucher plus pour des prestations à la collectivité, comme par exemple la protection contre les inondations et la biodiversité et le stockage du CO2. Ainsi, les aides directes à la surface seront progressivement supprimées, à partir de 2024 pour s’éteindre en 2028. Aujourd’hui elles représentent 61 % du revenu des agriculteurs. Si ce changement intervient, il ne manquera pas de provoquer un effondrement du revenu agricole, les prestations prévues seront loin de remplacer en totalité des aides dont bénéficient les agriculteurs actuellement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde