Aller au contenu principal

Chasse
Le Salon des migrateurs contraint de quitter Cayeux-sur-Mer

En raison de la grippe aviaire qui sévit sur le littoral picard et des mesures sanitaires liées à ce contexte, l'événement annuel des passionnés de chasse au gibier d'eau et migrateurs, qui se tient les 16 et 17 juillet prochains, est contraint de déménager au Château de Bainast.

salon des migrateurs
Malgré la grippe aviaire qui sévit sur le littoral picard, le Salon des migrateurs 2022 est sauvé grâce à un déménagement vers l’intérieur des terres, ce qui lui permet de maintenir ses animations incontournables. (Crédit : Salon des migrateurs)
© Salon des migrateurs

A quinze jours de l’événement qui rassemble des milliers de passionnés dans la Somme depuis de nombreuses années, les organisateurs du Salon des migrateurs ont annoncé ce vendredi 1er juillet le déménagement du salon au Château de Bainast, à Béhen.

La raison de ce changement ? La grippe aviaire qui continue de décimer la population de goélands sur les littoraux de la Côte d’Opale et picard. Le Salon des migrateurs qui a lieu depuis maintenant plusieurs années à Cayeux-sur-Mer après avoir été logé à Abbeville – dans une vaste plaine le long de la route de Brighton -, cela ne sera pas possible cette année. La commune se situe en effet dans le périmètre concerné par les mesures de protection liées à la circulation de la grippe aviaire parmi la faune sauvage.

Rendez-vous au Château de Bainast

Parmi les règles imposées par la préfecture de la Somme figure notamment celle de l’interdiction de regroupement d’oiseaux domestiques dans une frange de 5 kilomètres le long du littoral. Or, les visiteurs du Salon des migrateurs le savent : l’un des temps forts de l’événement est l’organisation d’une foire aux appelants qui permet à des éleveurs de toute la France d’échanger des oiseaux. Sans ce « marché » aux oiseaux, le salon (de plein air) ne serait pas tout à fait le même… « L’appelant, c’est l’âme de notre de mode de vie comme celle du Salon des Migrateurs », témoignent les organisateurs, qui ont pris la décision de délocaliser leur rendez-vous un peu à l’intérieur des terres. Et c’est le Château de Bainast, à Béhen, qui a été retenu ; le lieu qui accueillait le 26 juin dernier la 39ème édition de la Nationale d’élevage des races de chiens épagneul picard, bleu de Picardie et Pont-Audemer.

Concours de chanteuses et foire aux appelants

Le Château de Bainast est situé à 3 kilomètres au sud d’Abbeville, « à un saut de crapaud de l’A28 » et permettra la tenue du Salon des migrateurs, les 16 et 17 juillet, « à l’identique » promettent ses organisateurs. Et d’ajouter que l’on retrouver « toutes les animations habituelles de l’événement – concours de la meilleure chanteuse, concours de siffleux, concours d’appeaux, ball-trap, démonstrations et présentations de chiens, championnat du monde de lancer de blettes, initiations à la lecture d’ailes, brocante du chasseur de migrateurs, stands associatifs - », et donc la « tant attendue foire aux appelants ».

salon des migrateurs
Le lieu du Salon des migrateurs change, mais pas son esprit, ni ses animations.
© Salon des migrateurs
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
pois de conserve
L'obligation de semer des Cipan partiellement levée
La préfecture de la Somme a levé, ce vendredi 12 août 2022, l’obligation d’implanter un couvert végétal après une culture de pois…
Coup dur pour les éleveurs de volailles de la Haute Somme
Jusqu’ici, les éleveurs de volailles de la Somme craignaient une contamination d’influenza aviaire sans trop vouloir y croire.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde