Aller au contenu principal

Chasse
Le Salon des migrateurs contraint de quitter Cayeux-sur-Mer

En raison de la grippe aviaire qui sévit sur le littoral picard et des mesures sanitaires liées à ce contexte, l'événement annuel des passionnés de chasse au gibier d'eau et migrateurs, qui se tient les 16 et 17 juillet prochains, est contraint de déménager au Château de Bainast.

salon des migrateurs
Malgré la grippe aviaire qui sévit sur le littoral picard, le Salon des migrateurs 2022 est sauvé grâce à un déménagement vers l’intérieur des terres, ce qui lui permet de maintenir ses animations incontournables. (Crédit : Salon des migrateurs)
© Salon des migrateurs

A quinze jours de l’événement qui rassemble des milliers de passionnés dans la Somme depuis de nombreuses années, les organisateurs du Salon des migrateurs ont annoncé ce vendredi 1er juillet le déménagement du salon au Château de Bainast, à Béhen.

La raison de ce changement ? La grippe aviaire qui continue de décimer la population de goélands sur les littoraux de la Côte d’Opale et picard. Le Salon des migrateurs qui a lieu depuis maintenant plusieurs années à Cayeux-sur-Mer après avoir été logé à Abbeville – dans une vaste plaine le long de la route de Brighton -, cela ne sera pas possible cette année. La commune se situe en effet dans le périmètre concerné par les mesures de protection liées à la circulation de la grippe aviaire parmi la faune sauvage.

Rendez-vous au Château de Bainast

Parmi les règles imposées par la préfecture de la Somme figure notamment celle de l’interdiction de regroupement d’oiseaux domestiques dans une frange de 5 kilomètres le long du littoral. Or, les visiteurs du Salon des migrateurs le savent : l’un des temps forts de l’événement est l’organisation d’une foire aux appelants qui permet à des éleveurs de toute la France d’échanger des oiseaux. Sans ce « marché » aux oiseaux, le salon (de plein air) ne serait pas tout à fait le même… « L’appelant, c’est l’âme de notre de mode de vie comme celle du Salon des Migrateurs », témoignent les organisateurs, qui ont pris la décision de délocaliser leur rendez-vous un peu à l’intérieur des terres. Et c’est le Château de Bainast, à Béhen, qui a été retenu ; le lieu qui accueillait le 26 juin dernier la 39ème édition de la Nationale d’élevage des races de chiens épagneul picard, bleu de Picardie et Pont-Audemer.

Concours de chanteuses et foire aux appelants

Le Château de Bainast est situé à 3 kilomètres au sud d’Abbeville, « à un saut de crapaud de l’A28 » et permettra la tenue du Salon des migrateurs, les 16 et 17 juillet, « à l’identique » promettent ses organisateurs. Et d’ajouter que l’on retrouver « toutes les animations habituelles de l’événement – concours de la meilleure chanteuse, concours de siffleux, concours d’appeaux, ball-trap, démonstrations et présentations de chiens, championnat du monde de lancer de blettes, initiations à la lecture d’ailes, brocante du chasseur de migrateurs, stands associatifs - », et donc la « tant attendue foire aux appelants ».

salon des migrateurs
Le lieu du Salon des migrateurs change, mais pas son esprit, ni ses animations.
© Salon des migrateurs
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
De gauche à droite, Rémi Chombart et Laurent Degenne, associés à l’origine  du projet, et Pierre Chombart, responsable du site : «l’idée est de maximiser les capacités de production qu’offre la méthanisation.»
Un méthaniseur véritable pôle de production d’énergies vertes
À Vraignes-en-Vermandois (80), dix-huit agriculteurs se sont associés autour d’une unité de méthanisation bien particulière. En…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde