Aller au contenu principal

Le SIMA reporté en février 2021

En raison de l'épidémie de coronavirus qui frappe désormais une bonne partie du monde et ses conséquences sur l'activité économique, l'organisation du Mondial des fournisseurs de l'agriculture (Sima) est programmée en février 2021.

Prévu en novembre 2020, le Sima est finalement reporté au dimanche 21 au jeudi 25 février 2021.
Prévu en novembre 2020, le Sima est finalement reporté au dimanche 21 au jeudi 25 février 2021.
© SIMA

Encore un événement qui fait les frais de l'épidémie de covid-19 et du ralentissement de l'activité économique en France, mais aussi ailleurs dans le monde.

On l'a appris aujourd'hui, le 9 avril, de la part de ses organisateurs : le Sima 2020 qui devait ouvrir ses portes au parc des expositions de Villepinte du 8 au 12 novembre se tiendra finalement quelques mois plus tard, en février.

« A la demande d’un grand nombre d’exposants et d’acteurs de l’industrie des agroéquipements dont les cycles de production et de distribution sont particulièrement pénalisés par la crise sanitaire et économique que nous traversons, les organisateurs du SIMA ont pris la décision de tenir la prochaine édition du SIMA à ses dates historiques en février 2021 », ont-ils expliqué. Les nouvelles dates sont du dimanche 21 au jeudi 25 février 2021.

« Ce report exceptionnel ne remet pas en cause sur le long terme les nouvelles ambitions du salon et, en particulier, son positionnement à l’automne, les années paires. Ainsi, en 2022, le SIMA se tiendra comme prévu en novembre, du dimanche 6 au mardi 10 novembre 2022 », poursuivent les organisateurs du Sima.

Coller à la temporalité des investissements

En septembre 2019, ce sont ces mêmes organisateurs qui avaient annoncé un changement de période pour la tenue du salon du machinisme après avoir validé quelques mois plus tôt (en mai) « un changement d'identité et de nouvelles dates ».

La décision d'organiser le Sima en période automnale plutôt qu'à la sortie de l'hiver était motivée par une volonté de « coller » davantage aux demandes des exposants en étant plus en accord avec la temporalité des investissements.

Directeur général de John Deere France, Rémi Hanot jugeait ainsi à cette époque ce changement de date plus qu'opportun : « Avant, le salon n’était pas en phase avec la réalité terrain, les agriculteurs choisissent généralement d’investir après les moissons à la fin de l’année. Le marché des tracteurs est très saisonnier », expliquait-il.

En 2020, si l'épidémie de coronavirus n'avait pas eu lieu, le salon aurait du avoir lieu du 8 au 12 novembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde