Aller au contenu principal

Le SIMA reporté en février 2021

En raison de l'épidémie de coronavirus qui frappe désormais une bonne partie du monde et ses conséquences sur l'activité économique, l'organisation du Mondial des fournisseurs de l'agriculture (Sima) est programmée en février 2021.

Prévu en novembre 2020, le Sima est finalement reporté au dimanche 21 au jeudi 25 février 2021.
Prévu en novembre 2020, le Sima est finalement reporté au dimanche 21 au jeudi 25 février 2021.
© SIMA

Encore un événement qui fait les frais de l'épidémie de covid-19 et du ralentissement de l'activité économique en France, mais aussi ailleurs dans le monde.

On l'a appris aujourd'hui, le 9 avril, de la part de ses organisateurs : le Sima 2020 qui devait ouvrir ses portes au parc des expositions de Villepinte du 8 au 12 novembre se tiendra finalement quelques mois plus tard, en février.

« A la demande d’un grand nombre d’exposants et d’acteurs de l’industrie des agroéquipements dont les cycles de production et de distribution sont particulièrement pénalisés par la crise sanitaire et économique que nous traversons, les organisateurs du SIMA ont pris la décision de tenir la prochaine édition du SIMA à ses dates historiques en février 2021 », ont-ils expliqué. Les nouvelles dates sont du dimanche 21 au jeudi 25 février 2021.

« Ce report exceptionnel ne remet pas en cause sur le long terme les nouvelles ambitions du salon et, en particulier, son positionnement à l’automne, les années paires. Ainsi, en 2022, le SIMA se tiendra comme prévu en novembre, du dimanche 6 au mardi 10 novembre 2022 », poursuivent les organisateurs du Sima.

Coller à la temporalité des investissements

En septembre 2019, ce sont ces mêmes organisateurs qui avaient annoncé un changement de période pour la tenue du salon du machinisme après avoir validé quelques mois plus tôt (en mai) « un changement d'identité et de nouvelles dates ».

La décision d'organiser le Sima en période automnale plutôt qu'à la sortie de l'hiver était motivée par une volonté de « coller » davantage aux demandes des exposants en étant plus en accord avec la temporalité des investissements.

Directeur général de John Deere France, Rémi Hanot jugeait ainsi à cette époque ce changement de date plus qu'opportun : « Avant, le salon n’était pas en phase avec la réalité terrain, les agriculteurs choisissent généralement d’investir après les moissons à la fin de l’année. Le marché des tracteurs est très saisonnier », expliquait-il.

En 2020, si l'épidémie de coronavirus n'avait pas eu lieu, le salon aurait du avoir lieu du 8 au 12 novembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde