Aller au contenu principal

Robot
Le Vector de Lely fête ses 10 ans et sa millième unité construite

En cette fin de trimestre 2021, le constructeur de machines pour l’élevage Lely fête le dixième anniversaire de son robot d’alimentation et le 1000ème modèle produit.

Vector
Installé pour la première dans une ferme laitière en 2011, le robot d’alimentation Vector est aujourd’hui également présent dans des élevages bovins viande.
© Lely

Il serait à ce jour le système d’alimentation robotisée « le plus vendu sur le marché », selon son constructeur, le fabricant de systèmes automatisés pour l’élevage, Lely. Installé pour la première dans une ferme laitière en 2011, le robot d’alimentation Vector est aujourd’hui également présent dans des élevages bovins viande.

Au fil des années, s’appuyant sur des éleveurs pionniers qui ont sauté le pas de l’automatisation de l’alimentation de leurs troupeaux, Lely a apporté un certain nombre de modifications. D’autant que selon le fabricant, « de plus en plus d’éleveurs se tournent vers l’alimentation automatisée (…) et reconnaissent aujourd’hui l’intérêt de l’alimentation automatisée ».

Pour Jelmer Ham, responsable produit Lely International, les avantages d’un robot de type Vector sont multiples : « C'est un système révolutionnaire qui, en plus des économies d'énergie et de main- d'œuvre, a un effet positif sans précédent sur la santé des vaches et l'efficacité alimentaire. Avec de nombreux repas par jour et avec plus de précision dans la ration, les nutriments contenus dans l'aliment sont utilisés de manière optimale. Le logiciel de gestion fournit des informations pertinentes sur la rentabilité, la production de lait et la prise de poids. Les éleveurs laitiers et bovins peuvent suivre l’évolution de leur marge suite à un changement de ration et ainsi améliorer leurs résultats ».

Plus précis et plus facile à utiliser

Plusieurs modifications dans la conception du robot ont été ainsi apportées : le mécanisme de fermeture du grappin et sa géométrie ont été entièrement revus pour les rendre plus précis et plus durables. Le robot mélangeur et distributeur a lui aussi été amélioré. Le corps et la vis de mélange sont maintenant en acier inoxydable. Le dernier modèle est plus facile à entretenir sur bien des aspects, et la vitesse de rotation de la vis de mélange est supérieure, pour améliorer la qualité du mélange et de la coupe. Le logiciel a lui aussi connu plusieurs évolutions.

En résumé, explique-t-on chez Lely, « au cours de ces dix dernières années, le système est ainsi devenu encore plus durable, précis et facile à utiliser ».

Si Lely a constaté avec joie une augmentation « considérable » de ses ventes du Vector l’an dernier, l’entreprise s’attend « à ce que cette tendance à la hausse se poursuive encore plus fortement ».  Elle imagine même un avenir pour l’alimentation robotisée comparable à la traite robotisée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Pour Frédéric Thomas, «le couvert est presque la culture la plus difficile à réussir».
Devenir un carbon farmer grâce à la couverture permanente des sols
Comment injecter plus de carbone dans les sols et d’azote pour la culture ? En intensifiant la photosynthèse, et donc, en misant…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde