Aller au contenu principal

Elevage
L’éolien pas incompatible avec l’élevage selon l’Anses

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) ne nie pas que les troubles soient réels mais interroge sur la responsabilité d’autres sources de perturbations.

éoliennes
Dans leur enquête très fouillée, l’Anses qui ne nie pas que les troubles soient réels explique « qu’il existe d’autres sources potentiellement présentes dans l’environnement du site et susceptibles de contribuer aux expositions » comme des appareils électriques, clôtures électrifiées, lignes électriques, etc. et que des « courants parasites peuvent résulter d’une mise à la terre défectueuse ».
© Pixabay

Dans un avis d’octobre 2021 dont elle a rendu les conclusions publiques le 16 décembre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) conclut que les troubles rencontrés par des vaches dans deux élevages en Loire-Atlantique « ne sont très probablement pas liés à la présence des éoliennes ».

Pourtant, trois éleveurs de deux exploitations près de Nozay rapportent une mortalité accrue de leurs bovins. Ils ont d’ailleurs saisi les autorités parce que leurs animaux manifestaient des troubles du comportement. Ils ont même constaté une baisse de leur production laitière, attribuant l’ensemble de dérèglements rencontrés à l'installation des éoliennes à 700 et 1 500 mètres de leurs fermes.

Dans leur enquête très fouillée, l’Anses qui ne nie pas que les troubles soient réels explique « qu’il existe d’autres sources potentiellement présentes dans l’environnement du site et susceptibles de contribuer aux expositions » comme des appareils électriques, clôtures électrifiées, lignes électriques, etc. et que des « courants parasites peuvent résulter d’une mise à la terre défectueuse ».

« Les niveaux d'exposition à la plupart des agents physiques sont faibles et ne diffèrent pas de ceux rencontrés habituellement dans un élevage », ajoute le rapport. Le tribunal de Nantes, saisi par les exploitants, a ordonné une expertise des câbles électriques du site. Cette expertise devrait être rendue avant le 31 juillet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Vigilance canicule : des restrictions pour la moisson
Le département de la Somme est placé en vigilance canicule orange depuis 12h ce jour. Les activités agricoles sont soumises à des…
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
114 ha partis en fumée dans la Somme
Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde