Aller au contenu principal

Les Abbevillois ont découvert Plaine en fête et l'agriculture

Pour la nouvelle édition de Papilles en fête, JA Somme ont mis en avant la Plaine en fête le14 décembre à Abbeville.

© AAP


"Quelle est l'origine de la Plaine en fête ?", "Quel est le nombre de visiteurs moyen à Plaine en fête ?" Les Abbevillois ont fait ou refait quelques découvertes, samedi dernier, grâce à l'animation du syndicat Jeunes Agriculteurs de la Somme. L'édition 2014 de Plaine en fête étant prévue dans l'arrondissement d'Abbeville, les JA avaient choisi de réaliser leur nouvelle édition de Papilles en fête sur le thème de leur fête annuelle. Une édition une fois de plus réalisée grâce au soutien du Conseil général de la Somme.

Une édition sous le soleil
Petits et grands étaient accueillis autour du pose à terre de 10h à 17h. "Cette année, le soleil est avec nous" se sont exclamés dès le matin Matthieu Pégard et Edouard Brunet, co-présidents du comité d'organisation de la Plaine en fête. En effet, les éditions précédentes de Papilles en fête n'avaient pas eu cette chance : en juin, à Amiens, les élèves du lycée hôtelier de la Hotoie avaient dû cuisiner sous la pluie... Cette fois, la vitrine du pose à terre a pu s'exposer place Max Lejeune sans entrave. Il s'agissait là de sa dernière sortie avant une remise à neuf complète grâce à un partenariat conclu avec des élèves du Paraclet.
Autour de la vitrine, les JA distribuaient ça et là deux sortes de boissons : un chocolat chaud pour les plus jeunes, et du cidre chaud pour les adultes. "Ca se boit, du cidre chaud ?" ont questionné plusieurs passants, affichant pour certains un réel effarement ! Pourtant, quelles effluves à l'ouverture de la marmite ! Les odeurs de cannelle et d'orange se mêlaient à merveille à l'ambiance féérique de la ville en cette période de fêtes. Alors, verdict ? "Oh, mais ce n'est pas mauvais du tout". "C'est même très bon" a rétorqué un visiteur. Une réponse reprise immédiatement au micro par l'animateur qui proposait de ce fait plusieurs questionnaires sur la transformation des produits.

Les papilles des visiteurs en fête
Les plus petits ont pu découvrir sur les bornes tactiles le monde de l'agriculture. "Si je n'ai qu'une poule dans mon poulailler, pourquoi peut-elle pondre des œufs mais ne peut pas avoir de poussin ?". Voici une des questions que les JA posaient aux enfants. Et après les questions, place à quelques petits jeux.
Les Jeunes Agriculteurs de la Somme donnent désormais un rendez-vous bien plus conséquent aux Abbevillois et même à tous les Samariens : celui de Plaine en fête, le dimanche 14 septembre 2014, à Acheux-en-Vimeu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde