Aller au contenu principal

Jeunes agriculteurs
Les acteurs de la région sensibilisés à l'enjeu de l'installation en agriculture

Le premier colloque régional installation / transmission s'est tenu à Amiens.

© AAP

«Aujourd’hui, nous constatons une baisse importante du nombre d’installations en agriculture sur notre territoire picard. Or, il n’y a pas d’installation sans transmission. C'est pourquoi nous avons organisé cet événement pour sensibiliser les acteurs de la région à la problématique de l’installation sur notre territoire, aux enjeux du renouvellement des générations en agriculture, et pour apporter les réponses aux questions de nos invités». C'est par ces propos  qu'Armand Paruch, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs de Picardie, a introduit le premier colloque installation/transmission organisé le 23 mai dernier à Amiens par JA Picardie avec le soutien financier de la Draaf au travers des aides Pidil.
La journée s’est articulée autour de deux temps forts. D'abord, une conférence sur l’avenir de l’agriculture en matière de renouvellement des générations. Ensuite, des ateliers thématiques sur l’émergence du projet, l’aboutissement du projet et la transmission de son exploitation.

L’avenir de l’agriculture
Après la présentation des chiffres nationaux puis picards sur l’installation/transmission par la MSA de Picardie, les participants ont été informés des perspectives d’avenir pour installer et transmettre en Picardie. Stéphane Lecoq, administrateur national de Jeunes Agriculteurs, a rappelé «l’enjeu des assises à l’installation et l’importance de la concertation régionale pour faire remonter les spécificités des territoires». Il a également insisté sur la place et le rôle du syndicat des Jeunes  Agriculteurs dans ce dossier. "Nous souhaitons des installations pour tous et pour tous types de projet, pour des exploitations viables, vivables et transmissibles", a-t-il souligné.
Emmanuel Béguin, de l’Institut de l’Elevage a ensuite présenté les solutions ou du moins les pistes envisagées pour maintenir l’élevage en Picardie que ce soit par la création de formes sociétaires ou associatives ou tout simplement en maintenant sa structure individuelle. Il a rappelé « la place de l’humain » dans le métier et la nécessité aujourd’hui de replacer l’homme au cœur de l’exploitation agricole.
Enfin, Francis Becquet de la coopérative Noriap, a présenté le projet Epix, programme d’accompagnement (financier, suivi et conseil) sur cinq ans  proposé aux jeunes installés. Et il a souligné l’importance de l’installation des jeunes dans une région à forte empreinte agricole comme la Picardie.

Le «tout» public présent aux ateliers
L’après-midi, trois ateliers ont été animés par de nombreux intervenants permettant ainsi aux participants d’obtenir des réponses à leurs interrogations. Les profils des inscrits étaient  différents et n’avaient pas obligatoirement de lien avec la profession. Environ 80 personnes se sont réparties dans les ateliers.
En conclusion, il a été souligné l’importance de l’anticipation dans son projet, que ce soit un projet d’installation ou un projet de cession.
La présence de nombreuses structures d’accompagnement (Point info installation, Pôle cessation transmission, MSA, centres de gestion, etc…) est un atout dans la région pour avoir une approche globale de son projet. Une fois encore, a été mise en avent la place de l’homme en temps qu’acteur de son projet, avec ses attentes, ses envies, ses compétences et ses valeurs. Mûrir son projet est une des clés de la réussite.
Retrouvez toutes les informations sur ce colloque sur le site internet www.deveniragriculteurenpicardie.fr
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde