Aller au contenu principal

Les agriculteurs sèment de l’herbe devant la Draaf des Hauts-de-France !

Une vingtaine d’agriculteurs se sont retrouvés le 14 décembre devant la Draaf, à Amiens, afin de protester contre la mesure de réimplantation des prairies permanentes.

Les agriculteurs, ici Françoise Crété et Luc Vermersch sèment du ray-grass devant la Draaf.
Les agriculteurs, ici Françoise Crété et Luc Vermersch sèment du ray-grass devant la Draaf.
© AAP


La terre était-elle amoureuse au petit matin lorsque les agriculteurs en ont déversé 15 à 20 tonnes sur l’allée en pavés autobloquants menant à la Draaf, avant de réimplanter symboliquement environ un are de prairie permanente ? En tout cas, ce n’est pas le grand amour entre les agriculteurs et l’administration.
«Aucun dialogue n’est possible sur ce sujet avec les technocrates du ministère de l’Agriculture», affirme Simon Catteau, secrétaire général adjoint de la FDSEA de la Somme, qui organisait cette manifestation avec Bruno Macron, président des JA, et Edouard Brunet, secrétaire général des JA. Et d’évoquer les aberrations de cette mesure et les conséquences pour les agriculteurs concernés.

On n’en peut plus !
Une délégation menée par Françoise Creté, présidente de la FDSEA, s’est ensuite rendue dans les locaux de la Draaf pour rencontrer son directeur, François Bon­net. Celui-ci, accompagné d’Em­manuelle Clomes, chef du SRPE qui pilote les politiques nationales et communautaires en ma­tière agricole, a semblé sensible aux arguments développés, la contestation du taux, sa méthode de calcul opaque, mais surtout l’absence de considération pour la recherche de valeur ajoutée par les éleveurs.
C’est un véritable ras-le-bol qu’a exprimé sur un autre sujet Luc Vermersch, président de la section Grandes cultures, prenant l’exem­ple d’un «doublon» qu’on lui demande de corriger. «Un are dans mon cas, ce sont 5 cm sur la longueur de ma parcelle !»
Suite à la demande de la profession, un rendez-vous a été pris en urgence avec le préfet de Région, ce même jour. Le but était d’obtenir des éclaircissements sur le calcul du ratio. L’administration régionale n’ayant pas de données supplémentaires, une contre-expertise sera demandée par le préfet au ministre de l’Agriculture pour la semaine prochaine. D’ici là, la signature de l’arrêté préfectoral est suspendu, ainsi que l’envoi des courriers aux agriculteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde