Aller au contenu principal

Les agricultrices du Nord Bassin parisien répondent aux idées reçues sur l’agriculture

Les responsables agricultrices de la Fnsea Nord Bassin parisien ont élaboré un argumentaire pour répondre aux idées reçues sur l’agriculture. Elles en ont listé 22 qu’elles démontent une à une. Nous commençons cette semaine la publication de cet argumentaire avec en préambule les explications de Marie-Pierre Petitrez, présidente de la commission «Agricultrices» de la Fnsea Nord Bassin Parisien.

© AAP

Vrai ou faux ?
1 - Les agriculteurs se plaignent tout le temps
Il n’est pas rare d’entendre régulièrement dans les médias ou de la part du grand public que les agriculteurs se plaignent tout le temps et ne sont jamais satisfaits. Est-ce vraiment la réalité ?
Ce qui est certain c’est que les agriculteurs forment la profession la plus syndiquée en France et ils savent donc se faire entendre, particulièrement via des manifestations. Lors de ces manifestations ils n’hésitent pas à défendre leurs droits ou exprimer des revendications.
De plus, les agriculteurs portent avec fierté leur métier. C’est notamment au travers d’évènements grand public, tel que le «Salon de l’Agriculture» ou d’autres manifestations locales, que l’on peut s’en rendre compte.
Enfin, on peut considérer que l’agriculteur doit faire face, peut-être plus que dans n’importe quel autre corps de métiers, aux situations les plus aléatoires qui sont liées :
- au climat,
- à la réglementation,
- à la volatilité des prix.
Ce sont autant de raisons qui sont utiles à rappeler et qui expliquent en partie ce sentiment parfois ressenti, que les agriculteurs se plaignent tout le temps.

REACTION
Marie-Pierre Petitrez
«Stop aux idées reçues sur l’agriculture !»
La communication est essentielle tout au long de notre vie que ce soit dans nos relations familiales, amicales, professionnelles… elle contribue à tisser des liens mais aussi répondre à la méconnaissance, à lever des incompréhensions.
Or, nous constatons que les idées reçues, les préjugés, le manque de connaissance rendent le dialogue compliqué entre agriculteurs et citoyens. Il en est de même avec les médias alors que l’agriculture est un secteur très médiatisé en lien direct avec le consommateur et son alimentation.
Alors comment tordre le cou à ces idées reçues qui concernent autant le métier d’agriculteur, que les pratiques agricole ou le secteur d’activité en lui-même ? Comment avoir facilement des éléments de réponse pour battre en brèche ces préjugés tenaces ?
C’est à ces questions que les agricultrices du Nord Bassin Parisien ont répondu en élaborant des fiches argumentaires destinées à chacun d’entre nous pour répondre facilement aux idées reçues avec des arguments adaptés au «grand public».
Bien entendu, il s’agit d’éléments de réponse simples qui peuvent aussi être complétés, mais il nous a paru important que nous puissions tous disposer facilement de ces arguments pour ne plus laisser passer des idées fausses qui ne correspondent pas à la réalité du métier que nous pratiquons.
Ces fiches argumentaires seront diffusées dans vos journaux ou pourront être demandées auprès de votre Fdsea.
Encore une fois et après la réalisation d’un livret sur l’Agriculture du Nord Bassin, les agricultrices de cette grande région participent activement à la promotion de l’agriculture et du monde rural, faisant toujours preuve d’ouverture vers les autres, en valorisant «des femmes, des hommes, des produits et des paysages».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde