Aller au contenu principal

Agricultrices
Les agricultrices redécouvrent le patrimoine du Ponthieu

La commission agricultrices de la Fdsea s'est réunie à Saint-Riquier.

Visite guidée de l'abbatiale de Saint-Riquier.
Visite guidée de l'abbatiale de Saint-Riquier.
© AAP

 

Les agricultrices se sont réunies le 8 avril dernier à Saint Riquier. Le petit noyau d’une vingtaine de membres de la commission de la Fdsea  accueillait de nouvelles têtes à l’occasion de la visite de l’abbatiale de Saint Riquier. Cette visite guidée a permis de connaître un peu mieux le patrimoine de la région, chargé d’histoire, puis de visiter l’exposition «Vertiges», présentant les photographies des falaises d’Ault et du bois du Rompval, réalisées par  Michel Monteaux
L’après-midi fut consacré à une discussion sur les formations à mettre en place pour les prochains mois. Nombreuses sont les idées comme une formation sur la conditionnalité des aides, la nouvelle PAC, ou encore les nouvelles technologies avec des sujets très variés allant du partage de photos à la création de site Internet. Les aspects juridiques, comme les baux et fermages ou l’assurance ont aussi été évoqués.
Tous ces sujets devraient donc être abordés lors des différentes réunions ou en journée de formations jusque décembre prochain.
La journée s’est achevée sur le projet de la Nuit Verte. Celle-ci aura lieu les vendredi 23 et samedi 24 mai prochain. Les agricultrices pourraient y participer et un bus sera organisé pour les personnes souhaitant visiter le site sur le Trocadéro, comme en 2012.

Petit cours d’histoire

L’abbatiale de Saint Riquier fut fondée sur le tombeau de Saint-Riquier au VIIème siècle. C’est Charlemagne en personne qui confia à son gendre, Angilbert, la construction d’une nouvelle abbaye avec les matériaux les plus nobles. Devenue, au fil des siècles, un joyau de l'architecture gothique, elle a connu, de nombreuses destructions dues aux incendies et aux pillages, mais reste aujourd'hui l'un des plus beaux édifices de France. L’abbatiale rayonnait dans tout le Nord de la France, comme Cluny aujourd’hui.
L'abbatiale est devenue la propriété de la commune lors de la révolution française, afin de la protéger des pillages et est devenue église paroissiale.
Bon à savoir : les femmes ont l’autorisation une fois par an de battre leur mari, le mardi qui suit Pâques à Saint Riquier !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde