Aller au contenu principal

Les aigreurs de Nicolas Hulot après son passage au ministère de la Transition écologique

Le militant écologiste se « lâche » et confie ses états d'âme dans le cadre de la promotion d'un livre sorti aujourd'hui, le 3 septembre, aux Editions Fayard.

Nicolas Hulot a été ministre de la Transition écologique de mai 2017 à septembre 2018 et en garde visiblement un mauvais souvenir.
Nicolas Hulot a été ministre de la Transition écologique de mai 2017 à septembre 2018 et en garde visiblement un mauvais souvenir.
© Wikipedia

Se confiant dans les colonnes de l’hebdomadaire Paris-Match du 3 septembre, Nicolas Hulot revient sur sa découverte de l’exercice du pouvoir. S’il a accepté le poste de ministre de la Transition écologique pendant un peu plus de 15 mois entre 2017 et 2018, ce n’est pas « pour la bonne bouille » d’Emmanuel Macron, a-t-il déclaré. Il n’y est pas allé non plus « pour faire de la figuration ». Mais une fois installé, les conseillers du Premier ministre le regardent comme « l’écolo de service » et contrecarrent ses plans.

La mésentente devient vite cordiale, chacun semblant jouer sa propre partition : « Je n’étais qu’un exécutant, submergé. Au début, j’ai cru que je n’étais pas au niveau ou mal organisé, avant de réaliser qu’on était structurellement sous l’eau ». Il ajoute : « Quand je parlais d’une mutation sociétale, eux pensaient adaptation, moi transformation du système. C’est là l’immense malentendu : ils voulaient soigner une bronchite, moi un cancer généralisé ».

Nicolas Hulot qui avait dit non à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, a décidément une dent contre ces hommes de l’ombre : « Tous ces gens étaient bien plus jeunes que moi, mais leurs logiciels étaient parfois obsolètes. (…) J’ai vu des conseillers à l’Agriculture plus rigides que la patronne de la FNSEA ». Son dernier ouvrage, « D’un monde à l’autre » est sorti le 3 septembre aux Editions Fayard.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde