Aller au contenu principal

Aménagement
Les bords de champs, le gîte et le couvert des auxiliaires

Mal-aimés, parfois sous-exploités, les bords de champs rendent pourtant bien des services aux cultures et peuvent faire office de remparts naturels lors d’aléas, comme les inondations. Les agriculteurs l’ont compris et réinvestissent progressivement ces lisières.

Les bords de champs et les cultures voisines sont «connectés» affirment les techniciens en la matière. La conservation des lisières est un atout en termes de biodiversité.
Les bords de champs et les cultures voisines sont «connectés» affirment les techniciens en la matière. La conservation des lisières est un atout en termes de biodiversité.
© C. Swiderski

Les pluies diluviennes et les coulées de boue survenues cet automne dans les Hauts-de-France remettent le rôle des bords de champs au centre des discussions. Le 11 décembre, plus de 70 participants ont ainsi assisté à un colloque sur le sujet, organisé par la chambre d’agriculture de région à Saint-Laurent-Blangy (62). Par définition, un bord de champs désigne l’espace qui s’étend entre une terre agricole travaillée et tout autre milieu (route, chemin, cours d’eau, fossé). «Ils sont composés de zones herbacées ou arborées qui servent de corridors naturels dans la plaine, indique Chloé Swiderski, animatrice du programme national Agrifaune, qui étudie les bords de champs. En moyenne, sur une exploitation de 120 hectares, par exemple, on estime que les bordures de parcelles représentent 2 ha. C’est donc une composante à prendre en compte. Plus on simplifie un paysage, plus il y a une perte de biodiversité, résume la spécialiste.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde