Aller au contenu principal

Semences
Les clés pour un bon choix variétal

La sélection variétale influence considérablement le rendement et la qualité de votre récolte. Anticiper au maximum les commandes variétales vous permettra de préparer au mieux la nouvelle campagne. Retrouvez tous les conseils de nos experts pour vous accompagner dans votre choix variétal. 

Alors que les récoltes battent leur plein, il est déjà temps de penser à la campagne 2023 avec l’implantation des cultures d’automne (blé, colza, et escourgeon) et des couverts végétaux. Quelle variété choisir pour quelle date de semis ? Quel critère prendre en compte ? Pour répondre à ces questions, les agriculteurs ont été invités à participer au bilan de campagne et aux visites d’essais organisées par la Chambre d’agriculture de la Somme pour les aider dans leur prise de décision.

 

Blé 

Bilan de la campagne 2021 – 2022 :

Une année précoce marquée par un printemps sec et une maladie prédominante. En effet, l’épiaison des blés a eu lieu avec une dizaine de jours d’avance par rapport à 2021. Le printemps sec a fortement limité le développement de la septoriose, et a contrario, favorisé celui de la rouille jaune, dès fin avril sur les variétés sensibles. La lutte contre les maladies pèse dans le choix variétal, si bien qu’elle représente l’un des premiers leviers à prendre en compte.

 

Le choix variétal, sur quels critères bien l’orienter ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix des variétés : tolérances aux maladies et à la verse, productivité, résistance aux ravageurs et au désherbage, sans oublier le critère qualité et la teneur en protéines. Ensuite, il faut adapter les variétés au type de sol, au précédent et à la date de semis prévue.

Point de vigilance ! Comme on ne met pas tous ses œufs dans un même panier, il est important de ne pas implanter la même variété sur l’ensemble de sa sole en cas d’apparition de maladies. En général, nous ne comptabilisons pas plus de 30 % de la sole pour une même variété, ce qui amène bien souvent à choisir trois à quatre variétés par exploitation. 

 

La chambre d’agriculture teste de nouvelles variétés

La chambre d’agriculture met à l’essai plusieurs nouvelles variétés pour vous, et évalue leur performance dans trois situations différentes : en blé sur blé en limon, en bas-champs et en terre de craie. Chaque essai comporte un bloc non-traité fongicide et régulateur pour évaluer les sensibilités aux maladies et à la verse.

KWS Extase, Chevignon ou encore Sanremo montrent après deux années de test consécutives, une bonne résistance aux maladies et à la verse. À l’inverse, la variété Campesino présente une grande sensibilité à la rouille jaune.

 

Deux récentes inscriptions : les variétés Garfield et Prestance 

La variété Garfield (inscription en 2020) montre également un bon profil agronomique avec une bonne résistance aux maladies. Elle est à préférer pour les semis précoces et a un bon potentiel dans les situations en limon, en précédent maïs et en conduite de réduction d’intrants. En revanche, elle n’est pas conseillée en blé sur blé.

Prestance (inscription en 2021), variété adaptée aux semis tardifs (à partir de 20/10), présente un niveau de productivité élevé avec un profil agronomique intéressant aussi bien en craie qu’en limon. Cependant, attention à sa sensibilité à la verse.  

Dans les situations de blé sur blé, privilégiez des variétés comme RGT Libravo ou Bergamo pour des semis précoces. Pour des semis intermédiaires, les variétés comme KWS Extase, Chevignon, ou encore Rubisko sont possibles et enfin, Tenor et Filon pour des semis tardifs. 

Attention toutefois à Tenor qui est sensible à la verse, l’oïdium, la rouille jaune et à l’accumulation de DON. Filon est quant à elle sensible aux rouilles et à la fusariose.

Dans les situations en craies, les variétés Sanremo et Garfield sont recommandées en semis précoces, alors que les variétés KWS Extase, Rubisko, plutôt en semis intermédiaires. Tenor et Filon en semis tardifs.  

Enfin, au regard de la campagne passée, la rigueur est de mise sur la sensibilité à la rouille jaune de certaines variétés telles que : Campesino, Complice, Creek ou encore Sacramento.

 

Six nouvelles variétés de blé à suivre…

Dans des conduites de réduction d’intrants de plus en plus recherchées dans les exploitations, il est important de choisir des variétés avec un bon profil agronomique (peu sensibles aux maladies et à la verse et résistantes aux cécidomyies orange). 

Dans les nouvelles variétés testées (tableau 1), Shaun, SU Addiction, et Celebrity seraient des variétés à essayer dans la Somme. Elles présentent toutes les trois une bonne productivité et un bon profil agronomique sur les deux premières années d’inscription. À confirmer une fois la récolte faite et les résultats de rendements analysés.

La récolte des essais permettra de vérifier la régularité des rendements et les profils agronomiques de ces nouvelles variétés mais également de confirmer la régularité des variétés de «référence». 

 

Colza

Bilan de la campagne 2021 – 2022 :

Le début de la campagne a été marqué par une période de sec à l’implantation. Le retour des pluies a été bénéfique pour les colzas hormis pour les parcelles de biefs où la levée a été plus tardive et hétérogène. L’activité des ravageurs et notamment des altises a été modérée. L’hiver doux a permis une croissance continue des colzas et une reprise rapide en sortie d’hiver. Malgré une montaison qui s’est effectuée dans le sec, le retour des pluies fin mai a été favorable pour la fin de cycle. 

 

Quels critères de choix ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir sa variété de colza. Privilégiez des variétés TPS phoma, productives avec une bonne dynamique de croissance. Évitez les variétés sensibles à l’élongation automnale ou sensible à la verse notamment en cas de semis précoce et/ou dans les parcelles avec de bonnes disponibilités en azote. La résistance aux ravageurs dépendra de la robustesse du colza et donc de son implantation pour qu’il puisse exprimer pleinement ses phénomènes de compensation en cas de forte pression. Le premier moyen de lutte contre le puceron passe par le choix d’une variété «à résistance partielle au virus TuYV» qui permettra d’économiser un insecticide. Enfin, il est important d’adapter la variété à son type de sol.

Dans les situations en craies, avec des sols à faible réserve en eau, il est déconseillé de choisir une variété tardive à maturité en raison des risques de mauvais remplissage des graines. De plus, privilégiez une variété qui soit plus précoce à la reprise en sortie hiver. Les variétés telles que LG Aviron et KWS Feliciano sont possibles et dans les nouveautés, nous retrouvons LG Atlas ou encore KWS Arianos adaptées pour ce type de sol. 

Pour les parcelles situées dans des secteurs gélifs au printemps (fond de vallée), attention à bien prendre en compte la maturité à floraison :  éviter les variétés trop précoces à floraison.

En terres de limons, nous retrouvons les variétés telles que LG Aviron ou LG Austin. De nouvelles inscriptions sont aussi possible telles que KWS Granos, RAGT Ozonne ou encore KWS Arianos. 

Pour vous aider à faire votre choix, la Chambre d’agriculture a mis en place un essai « variété colza » en terre de craie à Argoeuves en partenariat avec Noriap. La récolte effectuée vendredi 15 juillet présente un rendement satisfaisant de 43 qx/ha. L’ensemble des résultats est disponible dans la messagerie technique du 19 juillet.

 

Pourquoi pas vous ?...

La Chambre d’agriculture de la Somme accompagne ses agriculteurs à cette période de l’année dans le choix de leurs variétés, leur assolement et leurs commandes phytosanitaires pour les programmes d’automne. Alors pourquoi pas vous ? 

 

Anticiper son semis de couvert après la moisson 

Réussir l’implantation de son couvert est primordial pour assurer une bonne levée et une production de biomasse satisfaisante. Il est important de semer le couvert le plus tôt possible après la moisson afin de profiter au maximum de l’humidité résiduelle. Cela demande une bonne organisation de chantier à partager entre le ramassage éventuel des pailles, les apports organiques et le travail du sol (si nécessaire). Outre le fait de profiter de l’humidité du sol, semer tôt permet à la plante d’emmagasiner plus de lumière et de température, favorables à sa croissance. Vérifiez alors, l’humidité du sol avant de semer ! Il est notamment important de choisir les espèces du couvert en fonction du mode d’implantation : certaines sont plus adaptées à du semis à la volée (avant moisson), telles que la vesce, le sarrasin, le radis ou la moutarde, tandis que d’autres ont besoin d’un lit de semences suffisamment préparé, telles que le pois, la féverole, le tournesol ou la phacélie… 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
pois de conserve
L'obligation de semer des Cipan partiellement levée
La préfecture de la Somme a levé, ce vendredi 12 août 2022, l’obligation d’implanter un couvert végétal après une culture de pois…
Coup dur pour les éleveurs de volailles de la Haute Somme
Jusqu’ici, les éleveurs de volailles de la Somme craignaient une contamination d’influenza aviaire sans trop vouloir y croire.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde