Aller au contenu principal

Légumineuses
Les clés pour une implantation de féverole de printemps réussie

L’implantation reste l’étape clé de l’itinéraire technique de la féverole de printemps. Une bonne implantation suivie d’une levée précoce, homogène et d’une bonne nodulation permettent d’obtenir une féverole plus robuste pour assurer un meilleur rendement.

Semer sa féverole de printemps précocement est l’un des principaux leviers pour limiter les risques climatiques lors  de l’élaboration du rendement.
Semer sa féverole de printemps précocement est l’un des principaux leviers pour limiter les risques climatiques lors de l’élaboration du rendement.
© D. R.

La féverole de printemps est plus exposée aux stress hydriques de fin de cycle que la féverole d’hiver ou le pois. Le choix d’une parcelle avec une réserve hydrique suffisante est nécessaire pour assurer une nutrition hydrique satisfaisante. Éviter également les sols séchants, les argiles lourdes et les limons battants hydromorphes, moins propices au développement de la féverole et de ses nodosités.

Afin d’assurer un développement optimal du système racinaire, et donc de mieux valoriser l’eau, la féverole doit bénéficier d’un sol aéré sur 10-15 cm. Si le sol est mal nivelé ou refermé après un hiver pluvieux, une reprise sur 5-10 cm est conseillé avant toute implantation.

 

Semer tôt sur un sol réessuyé pour limiter le stress climatique

Semer sa féverole de printemps précocement est l’un des principaux leviers pour limiter les risques climatiques lors de l’élaboration du rendement (excès thermique, stress hydrique).

La féverole à l’avantage de pouvoir se semer très précocement dès début février dès que le sol est portant. La culture peut se semer sur sol gelé si besoin, tant que la profondeur de semis est bien respectée.

 

Semis profond et densité sans excès

La féverole de printemps se sème à 6-7 cm de profondeur pour un semis précoce en février et/ou sur sol gelé. La profondeur passe à 5 cm pour un semis courant mars. Attention à bien respecter ces profondeurs pour éviter toute exposition à des gels tardifs et assurer un bon enracinement.

La féverole peut se semer avec un semoir à céréales. Cependant, la qualité du semis est meilleure avec un semoir monograine, permettant d’abaisser de 5 graines/m² la densité. La féverole s’accommode à de faible écartement 
(17 cm) comme à de grands écartements (45 cm), notamment pour introduire du binage.

Il est important de respecter les densités de semis selon les sols. Une surdensité entraine des risques de maladies plus importants à la floraison et augmente la compétition hydrique. Dans le cas d’utilisation de graines de ferme, un test du taux de germination est fortement recommandé d’autant plus si les graines sont bruchées et la densité doit être ajustée en conséquence.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde