Aller au contenu principal

Les conséquences d'une réduction des aides couplées PAC pour l'élevage

La Coopération agricole s'inquiète du risque de désorganisation des filières, et en particulier d'élevage bovin, si le ministère de l'Agriculture va jusqu'au bout de son intention de réduire les aides couplées.

Aides couplées bovins
Une réduction importante des aides couplées n’aura que des effets dramatiques sur la dynamique d’organisation de la filière, le potentiel de production et l’amélioration du revenu des éleveurs ou des opérateurs », craint la Coopération agricole.
© Pixabay

Le ministère de l’Agriculture envisage de réduire les aides couplées à hauteur de 250 millions d’euros. « Cette baisse de revenus pour les élevages, de l’ordre de 30 à 50 %, inquiète particulièrement la filière en pleine structuration et pas encore prête à se passer de ce soutien vital », a indiqué la Coopération agricole, filière bovine, dans un communiqué fin mars. Elle explique notamment avoir besoin de « temps » : « les prix du marché ne permettent toujours pas de couvrir les coûts de production de la filière qui, pour subsister, est forcée de compter sur le soutien des pouvoirs publics via les aides de la PAC ».

Or la Coopération s’est engagée depuis quelques années sur de la création de la valeur par le marché, en particulier avec le développement du Label Rouge. « Une réduction importante de ce soutien n’aura que des effets dramatiques sur la dynamique d’organisation de la filière, le potentiel de production et l’amélioration du revenu des éleveurs ou des opérateurs », souligne le communiqué.

Pour Bruno Colin, président de la filière bovine de la Coopération agricole, « réduire prématurément les aides accordées aux élevages de bovins viande, c’est condamner l’avenir de toute une filière ! ». Cette dernière représente 43 coopératives, 36 000 éleveurs, 70 % de gros bovins en label rouge et 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuels. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
Désherbant non conforme : plus de peur que de mal... dans la Somme
Alertés au même titre que leurs homologues d’autres régions, les betteraviers de la Somme pourraient avoir échappé aux…
Des trucs et des astuces qui changent la vie
Ils en ont, de l’imagination, les éleveurs des Hauts-de-France. Dans les exploitations, des idées ingénieuses naissent pour…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde