Aller au contenu principal

Politique
Les Cuma s'investissent dans la campagne... présidentielle

A l'approche des élections présidentielles et législatives, le Réseau Cuma lance une démarche participative de consultation pour penser ensemble le rôle des Cuma pour l'agriculture et les agriculteurs de demain. Le but : construire un plaidoyer qui parte de la base, et porter les propositions plébiscitées auprès des pouvoirs publics pour le prochain quinquennat.

Élaborée en partenariat avec Make.org, plateforme spécialisée dans les consultations citoyennes, cette consultation se déroulera du 21 septembre au 21 novembre 2021. Elle s’adresse aux agriculteurs en Cuma mais aussi à tous les agriculteurs en général. Luc Vermeulen, président de la FNCuma, justifie cette ouverture : « Notre modèle construit en 1945 a accompagné les grands changements de l’agriculture, en même temps qu’il a impulsé nombre de dynamiques collectives dans les territoires, la Cuma est un bien commun agricole. C’est pourquoi la FNCuma a choisi d’ouvrir cette consultation largement. Nous avons besoin de tous les avis ».

Question unique, réponses multiples

Sur la base d’une question unique « Comment les Cuma peuvent-elles vous aider à mettre en œuvre l’agriculture de demain ? », les agriculteurs sont invités à voter et à formuler des propositions en 140 caractères commençant par « il faut ». Un exemple ? « Il faut que les cuma nous aident à embaucher des salariés sur les exploitations ».

Par cette démarche, le réseau des Cuma souhaite donner une autre légitimité aux propositions qu’il fera auprès des pouvoirs publics. « Les outils de la démocratie numérique utilisés à grande échelle sur des sujets de sociétés sont tout aussi utiles pour nos réseaux fédératifs et coopératifs qui sont eux aussi des systèmes démocratiques. Défendre les intérêts d’un réseau appelle de nouvelles méthodes », comme le précise Christophe Perraud, secrétaire général de la FNCuma. L’organisation compte sur une mobilisation de 50 000 agriculteurs à travers la France.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vigilance canicule : des restrictions pour la moisson
Le département de la Somme est placé en vigilance canicule orange depuis 12h ce jour. Les activités agricoles sont soumises à des…
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Quand la plaine s’embrase…
Les fortes chaleurs, la sécheresse et le vent sont le trio infernal de la moisson, augmentant les risques d’incendie dans les…
114 ha partis en fumée dans la Somme
Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Pour les agriculteurs, le nouveau Système de suivi des surfaces en temps réel implique de s’approprier l’application mobile Telepac Géophotos.
À la découverte du Système de suivi des surfaces en temps réel
Le Système de suivi des surfaces agricoles en temps réel sera en place pour les contrôles des déclarations Pac dès 2023. La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde