Aller au contenu principal

Les déductions pour investissement et pour aléas ont été réformées

Un dispositif qui doit devenir un véritable outil de lissage des variations de revenus.

François Hollande s’y était engagé lors de sa visite au Space en septembre 2012. Il avait appelé de ses vœux «un nouveau dispositif fiscal permettant aux agriculteurs de se protéger davantage par rapport aux risques et plus souple d’utilisation» estimant que «les dispositifs de dotation pour aléas et la dotation fiscale pour investissement ne répondent plus aux objectifs». Pour concrétiser la promesse présidentielle, l’Assemblée nationale a adopté sur proposition du gouvernement dans la nuit du 6 au 7 décembre une réforme de la dotation pour investissement (DPI) et de la DPA (dotation pour aléas). «Nous avons transformé un outil qui ne remplissait pas son objectif, en un véritable outil de lissage des variations de revenus. Cela bénéficiera notamment aux éleveurs confrontés à la forte volatilité des coûts des matières premières», a déclaré Stéphane Le Foll, le 7 décembre.
Sur le fond, les nouvelles dispositions concernant la DPI portent sur l’impossibilité de l’utiliser pour l’acquisition d’immobilisations amortissables. Est surtout visé le machinisme agricole qui sort donc de la DPI. En revanche, les acquisitions de stocks à rotation lente ou de parts sociales de coopératives demeurent quant à elles éligibles au dispositif.
Pour ce qui est de la DPA les changements portent sur la suppression de la condition d’assurance et sur le blocage d’une somme équivalente à 50 % et non 100 % du montant de la déduction sur un compte bancaire dédié. En contre partie de ces assouplissements, le délai d’utilisation de la DPA est raccourci et ramené de dix à sept ans.
Par ailleurs, la réforme maintient le principe de deux déductions distinctes, DPA et DPI, mais le gouvernement proposait de les placer sous un plafond commun qui serait de 25 000 euros. L’Assemblée nationale l’a porté à 27 000 euros. Enfin, les députés ont prorogé de deux ans le crédit d’impôt pour l’agriculture biologique qui arrivait à échéance fin 2012.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde