Aller au contenu principal

Les différentes maladies du pois d’hiver

Le pois d’hiver, de par son exposition aux températures hivernales et à son développement avancé lors des périodes humides et/ou gélives, est susceptible de développer des symptômes de maladies, viroses et/ou de dégâts liés au gel.



La différenciation entre ces symptômes est importante afin de juger convenablement le risque de sa parcelle, et de la protéger si celle-ci présente de l’ascochytose.
Les dégâts de gel sont souvent liés à de fortes amplitudes thermiques sur un court laps de temps et/ou à des températures gélives à un stade avancé du pois où celui-ci devient plus sensible.
Symptômes : ces blessures se traduisent généralement par l’apparition de zones nécrosées, en particulier en bas de la tige. Si le pois a été fortement touché, l’alimentation de la tige peut être impactée, ainsi que sa tenue. A noter que si les ramifications secondaires ne sont pas ou peu affectées, le pois d’hiver peut facilement compenser la perte de sa tige principale.
Que faire ? Dans les cas de dégâts de gel avérés, il est important de bien surveiller sa parcelle, des maladies comme l’ascochytose ou la bactériose pouvant s’y installer par la suite.

Ascochytose
L’ascochytose, liée à un complexe fongique, peut apparaître dès le stade 6 feuilles sur pois d’hiver si les conditions climatiques sont propices (temps humide et pluvieux).
Symptômes : cela se traduit par l’apparition de ponctuations brunes sur les feuilles pouvant évoluer en plage nécrotique et affecter les tiges. Les symptômes présentent un gradient de progression du bas vers le haut de la plante. La maladie évolue vers les étages supérieurs par effet de «splashing». Les pluies sont donc propices à l’évolution de la maladie sur la plante.
Que faire ? En cas de symptômes avant la floraison, il est conseillé de faire une première protection fongique avec un produit homologué.

Bactériose
La bactériose, maladie d’origine bactérienne, s’installe généralement après un passage gélif. La bactérie responsable de la maladie s’insinue par les lésions des tissus de la plante.
Symptômes : la bactériose se caractérise par l’apparition de taches en «éventail» à l’aspect huileux sur les stipules. Ces taches peuvent se nécroser par la suite. Sur les tiges, des lésions vitreuses et grasses peuvent s’étendre et confluer entre elles.
Que faire ? En cas d’apparition de foyer, il n’y a pas de traitement curatif possible. Seule l’évolution des conditions climatiques à venir peuvent favoriser ou stopper la maladie. Les températures chaudes et un temps sec ne sont pas favorables au développement de celle-ci. 2018 a bien illustré la situation avec l’apparition de quelques foyers en sortie hiver stoppés par le retour de températures chaudes en avril.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Les productions ne manquent pas dans le territoire de la CC2SO. Les équipes (ici Alain Defosse, président,  et Delphine Damay, en charge du PAT), misent sur le plan alimentaire pour booster la consommation de produits locaux, levier du «bien manger». 
Plan alimentaire à la CC2SO : belle opportunité pour les agriculteurs
Le plan alimentaire territorial qu’a initié la CC2SO prend forme. L’objectif principal est le «bien manger», indispensable à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde