Aller au contenu principal

Les distributeurs appelés à revaloriser les prix des légumes

L’interprofession des légumes en conserve et surgelés (Unilet) comme le syndicat des fabricants de produits végétaux frais prêts à l’emploi s’alarment des hausses de coûts de production de leurs adhérents respectifs.

légumes
La « marge de manœuvre » des agriculteurs et des transformateurs se réduit de plus en plus, vu les hausses de coûts liées à la transition agroécologique et au développement de la bio ainsi qu’aux aléas climatiques qui pèsent sur les rendements, défend l’Unilet.
© Vincent Marmuse

Dans un communiqué du 7 juin, l’interprofession des légumes en conserve et surgelés (Unilet) alerte les distributeurs sur « la nécessité de revaloriser les prix d’achat ». Unilet affirme que la « marge de manœuvre » des agriculteurs et des transformateurs se réduit de plus en plus, vu les hausses de coûts liées à la transition agroécologique et au développement de la bio (réduction d’intrants, gestion de l’eau, besoins accrus en main-d’œuvre, rendements moins réguliers), ainsi qu’aux aléas climatiques qui pèsent sur les rendements.

En outre, « les prix de vente sortie industrie (…) n’ont même pas permis d’intégrer l’évolution de l’inflation sur la période [2015-2020] », déplore Unilet. L’interprofession estime que la « pérennité » de la filière est en jeu, et « conditionnée à l’intégration, dans les prix d’achat, des investissements et des hausses consentis par les agriculteurs et les transformateurs ». Alors que l’origine France a le vent en poupe et que le mot d’ordre est la souveraineté alimentaire, Unilet s’inquiète de voir les producteurs se désintéresser de certaines productions (épinards, pois…) vu les contraintes du « système actuel ».

Autre secteur à demander lui aussi une revalorisation des prix, celui des fruits et légumes prêts à l'emploi. Le 7 juin, le SVFPE, syndicat des fabricants de produits végétaux frais prêts à l’emploi (salades en sachet, etc.), s’est alarmé d’une « hausse généralisée » des coûts de production. Il évoque une hausse « record » des coûts d’emballage en plastique et en carton, ainsi qu’une « flambée des tarifs liés au transport ». Des surcoûts qui s’ajoutent aux « lourds investissements » engagés dans la transition agroécologique et l’économie circulaire (notamment agriculture bio, réduction des phytos et adaptation au changement climatique), ainsi qu'au manque à gagner lié à la fermeture de la RHD depuis le début de la crise sanitaire.

« La juste valorisation des fruits et légumes frais prêts à l’emploi doit permettre d’agir réellement en faveur de la pérennité du maraîchage en France et de la production française », clame le SVFPE, qui s’inquiète d’une diminution du nombre de maraîchers.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lait : un accord «historique» avec E. Leclerc
Le 9 juin, plusieurs laiteries et OP ont signé un accord avec E. Leclerc qui induit une rémunération supplémentaire de 5 €/1 000…
McCain s’engage dans l’agriculture régénérative
L’industriel spécialisé dans la transformation de la pomme de terre a annoncé le 9 juin son intention d’accompagner les…
Présence de rhizoctone brun sur tiges de pommes de terre.
Des parcelles de pommes de terre à surveiller
Mildiou d’abord, mais aussi traces de rhizoctone brun sur la tige et viroses sont à surveiller actuellement dans les champs de…
Désherbant non conforme : plus de peur que de mal... dans la Somme
Alertés au même titre que leurs homologues d’autres régions, les betteraviers de la Somme pourraient avoir échappé aux…
Des trucs et des astuces qui changent la vie
Ils en ont, de l’imagination, les éleveurs des Hauts-de-France. Dans les exploitations, des idées ingénieuses naissent pour…
Gérard Clay et Philippe de Raynal ont évoqué mardi 2 juin les contours de la stratégie qu’ils ont commencé à mettre en œuvre pour Tereos.
Pour trouver de meilleurs résultats, Tereos affiche un nouveau cap
Le groupe coopératif sucrier et amidonnier Tereos veut rapidement tourner la page d’un exercice 2020-2021 qui voit ses chiffres s…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde