Aller au contenu principal

Les dossiers avancent pour l’élevage ovin

Sur le loup comme sur la Pac, Stéphane Le Foll semble en phase avec la Fédération nationale ovine.

Serge Préveraud, président de la FNO : «La réforme de la Pac est globalement favorable à l’élevage ovin».
Serge Préveraud, président de la FNO : «La réforme de la Pac est globalement favorable à l’élevage ovin».
© Laurence Geffroy


Le loup, évidemment. C’est en interpellant le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll sur les dégâts causés par les prédateurs aux troupeaux que Serge Préveraud, président de la Fédération nationale ovine (FNO), a ouvert le congrès de son organisation, le 24 avril en Arles. «C’est un appel au secours que l’on vous lance, les éleveurs sont excédés», a-t-il rappelé. Le ministre a admis que «pour le plan loup, les objectifs de prélèvement ne sont pas atteints», avec sept loups abattus sur 24 prévu. Il a affirmé préparer une réavec la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, sur le sujet. «Je préfère les éleveurs aux loups», a t-il lancé, rappelant toutefois que s’il était favorable à une renégociation de la convention de Berne et de la directive Habitat, qui protègent l’animal, il n’avait «pas la majorité pour ça au niveau européen».

Une Pac favorable aux ovins
Autre sujet de discussion, la Pac pour 2015-2020. «La réforme est globalement favorable à l’élevage ovin», s’est réjouit Serge Préveraud. Mais certains points restent à décider. La dégressivité sur le versement des aides couplées à partir d’un certain nombre d’animaux, par exemple. La FNO «n’en voulait pas» et demande qu’elle soit «légère et acceptable». Selon le ministre, elle sera «simple, permettra de concentrer les aides sur les petits troupeaux tout en étant compatible avec les grands enjeux de la filière ovine».
Cette aide pourrait être de 19 euros par animal à partir de 50, avec un nombre minimum d’agnelage. une majoration de 3 euros serait versée aux éleveurs engagés dans une contractualisation, et une prime de 6 euros serait donnée aux jeunes, aux démarches de qualité et aux élevages à productivité élevé. La dégressivité serait de 2 euros en moins au delà de 500 bêtes.

Des décisions qui se font attendre
La fusion de la prime herbagère (Phae) avec l’indemnité compensatoire de handicap naturel (Ichn) inquiète également les éleveurs ovins : ceux d’entre eux qui étaient éligibles à la Phae mais qui ne sont pas en zone défavorisée craignent de perdre des soutiens. «Il n’y aura pas de perte liée à cette fusion, ce sera compensé avec des MAE», leur a assuré le ministre.
Encore sur la Pac, les éleveurs d’ovins ne savent toujours pas comment leurs surfaces agricoles «peu productives» seront primées. Pour les parcours et les landes, par exemple, un coefficient était envisagé pour minorer les aides directes. Mais l’option semble abandonnée par le ministre, qui se dit «favorable à ce qu’il n’y ait pas de pondération». En revanche, «il faudra être clair sur la définition de ces surfaces» par rapport à la Commission européenne, a-t-il prévenu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde