Aller au contenu principal

Les Grands Moulins de Strasbourg repris par le groupe Advens

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg a validé le 4 décembre le plan de reprise de la société des Grands Moulins de Strasbourg par le groupe agro-industriel français Advens, selon le greffe du tribunal. Cette reprise prendra effet le 2 janvier. Advens était le seul repreneur en lice après l'abandon d'autres candidats. Créée en 1865, la société et sa filiale GMS Meunerie avaient demandé leur mise en redressement judiciaire fin août. Le groupe exploite une dizaine de moulins en France et en Allemagne et compte 400 salariés, dont 180 sur Strasbourg. Déjà actionnaire depuis 2012 de GMS à hauteur de 5 %, Advens, spécialisé dans le coton, a prévu de reprendre 116 des salariés en CDI sur Strasbourg, ainsi que tous les salariés des filiales, les CDD et les intérimaires. Advens souhaite investir 10 M€ sur cinq ans dans les Grands Moulins de Strasbourg. «GMS a un savoir-faire en matière de meunerie qui est l'un des meilleurs de toute l'Europe», a vanté Abbas Jaber, le patron d'Advens. Il a souligné en outre que la présence du port de Strasbourg sur le Rhin était «un atout majeur» pour le transport et l'export de la farine. En 2017, la holding Grands Moulins de Strasbourg a généré un chiffre d'affaires de 9,5 M€ et GMS Meunerie de 108 M€.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde