Aller au contenu principal

Les Hauts-de-France mettent le paquet sur les protéines

Lors du Sia, les Régions Hauts-de-France, Grand Est et Normandie ont annoncé qu’elles s’engageaient avec Bioeconomy For Change (ex pôle IAR) et Protéines France dans le but de devenir des leaders des protéines. 

À l’image de la culture de lupin qui se développe en Hauts-de-France, la Région s’engage dans un programme d’action  pour devenir un des leaders des protéines végétales, d’algues et d’insectes. 
À l’image de la culture de lupin qui se développe en Hauts-de-France, la Région s’engage dans un programme d’action pour devenir un des leaders des protéines végétales, d’algues et d’insectes. 
© Pixabay

Devenir un des leaders européens de la protéine et des nouvelles ressources : telle est l’ambition de la Région Hauts-de-France, dotée depuis 2018 de son «Master plan de la bioéconomie». Comme le Salon international de l’agriculture (Sia) est propice aux annonces, ce 28 février, elle a annoncé s’engager avec les Régions Grand Est et Normandie auprès de Bioeconomy For Change (ex pôle IAR) et Protéines France pour «mettre en œuvre un programme d’action pour faire de la France et des trois régions des leaders des protéines végétales, d’algues et d’insectes». 

Pour la Région, «la demande croissante des consommateurs pour ce type d’aliments est une opportunité à saisir pour les territoires afin d’y développer des projets ambitieux d’innovation et d’industrialisation», note-t-elle dans un communiqué. Les projections 2030-2050 démontrent en effet que la disponibilité en protéines ne suffira pas à répondre à la demande mondiale. La France importe 45 % de ses besoins en la matière. «L’objectif est donc de répondre au double défi d’une plus grande souveraineté protéique et d’une demande croissante (15 à 20 % par an), tant pour l’alimentation humaine qu’animale», est-il ajouté. 

Les trois régions veulent donc saisir leur opportunité. Elles vantent leurs atouts : des protéines diversifiées et complémentaires (protéines végétales, d’insectes, d’algues, fermentation, lait, animal), une présence sur toute la chaîne de valeur, des semences à la distribution, en passant par la production d’aliments, de fortes capacités de recherche et d’innovation, une réalité industrielle… 

 

Un événement d’envergure

Dans le cadre de ce partenariat, trois grands engagements ont été actés. Il s’agit tout d’abord de «développer une market place des protéines du futur afin de favoriser les partenariats technologiques et commerciaux : recensement des expertises, compétences, offres et besoins, mise en avant sur les portails bioéconomie régionaux.» Il faudra ensuite «structurer des projets d’innovation entre les acteurs, notamment par la mise en place d’un appel à manifestation d’intérêt commun sur les protéines.» Enfin, un «événement d’envergure européenne autour des protéines» devrait être organisé d’ici le prochain Sia afin de démontrer le leadership des trois régions sur le sujet. À la clé, pour les locaux : une création de valeur et des emplois, tout en répondant aux exigences des transitions environnementales et économiques. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
L’accueil tant attendu d’un événement national pour les JA de la Somme arrive  à grand pas. Rendez-vous est donné les 24, 25 et 26 janvier prochains à Saint-Valéry-sur-Somme.
La Somme se prépare à accueillir un événement national dédié à l’installation
Fin janvier, les JA de la Somme accueilleront à Saint-Valéry-sur-Somme (80) un événement baptisé «session RGA» (renouvellement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde