Aller au contenu principal

Production laitière
Les interprofessions laitières débattent sur la qualité du lait

Les laboratoires interprofessionnels laitiers et les Criel ont tenu leur congrès national à Amiens.

© AAP

C’est à Amiens que s’est tenu les 18 et 19 octobre, le congrès des laboratoires interprofessionnels laitiers et des Criel (Centres régionaux interprofessionnels laitiers). Il était organisé pour la première fois par une interprofession régionale, le Criel Nord-Picardie-Ardennes.
Dans un contexte laitier en évolution, Manuel Gavelle et Gérard Rodange, respectivement président des commissions nationales des laboratoires et des Criel, ont rappelé l’attachement de leurs familles aux structures interprofessionnelles régionales qui constituent le pilier d’une relation équitable entre producteurs et acheteurs de lait.
Les débats ont porté sur différents dossiers d’actualité: bilan des activités des laboratoires et des Criel, acides gras, Infolabos, qualité du lait, accords interprofessionnels, «Paquet lait» et notification, antibiotiques et nouveau dispositif réglementaire de paiement du lait à la qualité. L’intervention, fort appréciée, du directeur du laboratoire de Battice en Belgique, a permis d’appréhender comment notre voisin européen aborde les différentes questions de la qualité du lait.
Avec près de 130 participants au total, ce congrès s’inscrit comme un rendez-vous annuel incontournable de l’activité laitière régionale.
Nouveauté 2012, l’ouverture en dernière partie du congrès à des invités régionaux (GDS, entreprises laitières, Draaf, Ddpp-Direction départementale de la protection des populations, organisme de contrôle laitier…) a mis en valeur la production laitière du bassin et les actions relatives au suivi des cellules menées au niveau national et en Nord-Picardie-Ardennes. Ainsi après une mise en perspective du bassin laitier et des actions menées par le Criel Nord-Picardie-Ardennes, son président, Dominique Nouvellon, a insisté sur l’implication de la structure dans l’amélioration de la qualité du lait et notamment sur le plan des cellules somatiques «un producteur de lait sur deux dans la région présente au moins une fois par an une moyenne cellulaire supérieure à 400000/ml de lait qui est la norme européenne».

Action cellules
Laurence Plancke, directrice du GDS du Nord, a déroulé le dispositif «action cellules», tel qu’il est proposé aux éleveurs laitiers de la région. «L’action cellules se veut un dispositif d’assistance technique destiné aux éleveurs ayant des difficultés de ce point de vue». Le Criel s’appuie sur des maîtres d’œuvre départementaux, permettant par là de maintenir un ancrage local, qui coordonnent les interventions des vétérinaires et techniciens.
La réussite des actions repose évidemment sur la mise en application par l’éleveur des conseils apportés à l’issue d’un diagnostic réalisé conjointement par un binôme vétérinaire-technicien. Et c’est un vétérinaire praticien, le docteur Nicolas Lucas de Crévecoeur-le-Grand (60) qui a témoigné de l’importance de cette phase : «un bon diagnostic permet de préconiser les bonnes mesures et sur le terrain, la réalisation des mesures donne très souvent de bons résultats».
Les faits semblent lui donner raison : une étude menée en 2011 a montré que sept actions sur dix se soldaient par la réussite.

L’activité des laboratoires
• Plus de 100 millions d’analyses effectuées par les 17 laboratoires interprofessionnels (dont 16 % en vue du paiement du lait et 76 % pour le contrôle laitier).
• Près de 72 000 producteurs de lait et 548 établissements laitiers concernés.
• Le lait des 6800 producteurs de la région est analysé par les laboratoires Labilait à Aumale (76) et Uriane à la Capelle (02).

(Chiffres de 2011)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde