Aller au contenu principal

Les jeunes agriculteurs de Ham et Nesle supporters du Tour

Lors du passage du Tour de France, les jeunes agriculteurs de Ham et Nesle se sont réunis pour construire un vélo en balles de paille.

L’équipe des jeunes agriculteurs et leur construction à voir… du ciel.
L’équipe des jeunes agriculteurs et leur construction à voir… du ciel.
© AAP

"Hourra, on est passé à la télé !"... C'est dans un tonnerre d'applaudissements que les jeunes agriculteurs ont commencé le démontage de leur attirail, le jeudi 5 juillet, après le passage des coureurs du Tour. Ils étaient une vingtaine de JA à s'être donné rendez-vous à l'occasion du passage du 99ème Tour de France qui faisait escale dans la Somme lors de la 5ème étape. Une étape en plaine qui laissait s'attendre à des sprints en conséquence. Pour encourager les cyclistes, le canton des jeunes agriculteurs de Ham et Nesle avait donc décidé de s'installer à la sortie de Hombleux, autour des kilomètres 167 et 172.

La France est belle...
Dès le petit matin, les JA s'étaient rassemblés sur place, amenant balles de pailles, tracteurs, plateaux et bâches. La mise en place de la construction avait alors commencée, laissant ainsi place à un joli vélo ! Un travail pas si facile puisque le vélo était à admirer... du ciel ! "La France est belle parce qu'elle est cultivée", tel était le slogan affiché par le canton. Un slogan repris régulièrement depuis sa création lors d'une Plaine en fête. "Ce slogan est très parlant, et il était nécessaire de communiquer sur l'agriculture à l'occasion de cet évènement" expliquait Vincent Valingot, président cantonal. "On ne peut pas avoir un char à l'effigie de JA dans la caravane du Tour, alors on fabrique un vélo !"
Et ce n'est pas les averses qui auraient mis à mal le moral des troupes. Après un barbecue convivial, les jeunes ont attendu la caravane, les coureurs, mais aussi les hélicoptères. Et quelle n'a pas été leur joie lorsque l'un des aéronefs a tournoyé au dessus de leur tête. Le groupe venait alors de s'installer sur l'un des plateaux et s'est mis à hurler à plein poumons. Et tandis que les coureurs se dirigeaient vers Saint-Quentin, d'autres JA, qui regardaient le Tour via leur télévision, ont tout de suite appelé leurs collègues pour leur annoncer la bonne nouvelle : ils venaient de passer en direct à la télévision ! "Super, on a fait du bon boulot" a conclu Vincent Valingot.
Et tout le canton a terminé la journée avec le sourire, fier que l'agriculture, trop souvent mal médiatisée, passe à l'antenne avec un aussi beau slogan. Bravo à toute l'équipe des JA et à leur entourage !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Pour ses premières vendanges, Martin Ebersbach a pu compter sur l’aide de sa famille et de ses amis. Reste tout le travail de vinification à réaliser.  Dégustation de la première coupe de vin effervescent bio d’Ailly-sur-Noye début 2023. 
Une première vendange au Vignoble des Vœux
Pour pouvoir s’installer à la ferme familiale des Vœux, à Ailly-sur-Noye, Martin Ebersbach a planté un vignoble pour y produire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde