Aller au contenu principal

Les métiers agricoles promus sur le Tour de France

La FNSEA fait une campagne de promotion des métiers agricoles pendant le Tour de France, cet été. Elle met l'accent sur leur diversité, leur accessibilité.

Dans la caravane publicitaire du Tour de France, la FNSEA diffuse des messages sur l'emploi et la production agricole de la zone géographique traversée.
© France TV

Il s'agit de répondre à un «double défi», a déclaré la présidente Christiane Lambert :  «Renouveler les générations d'agriculteurs et les équipes de salariés.» La FNSEA a lancé pour cela une campagne de promotion des métiers. Etalée sur trois ans, elle a comme point d'orgue une présence au Tour de France 2022, entre les 5 et 24 juillet. «L'agriculture est attendue, mais les métiers de l'agriculture sont méconnus», explique-t-elle. Et le temps presse. D'après le recensement agricole, une baisse de 4 % du nombre d'actifs a lieu chaque année, rappelle le syndicat. D'ici à dix ans, 50 % pourront prétendre à la retraite et «potentiellement» quitter le secteur. L'agriculture doit «attirer des jeunes», souligne Christiane Lambert.

 

Sortir du «bouche-à-oreille»

Dans la caravane publicitaire du Tour de France, la FNSEA diffuse des messages sur l'emploi et la production agricole de la zone géographique traversée. Des «mini-villages», dédiés à la promotion des métiers et des formations, seront animés par les fédérations locales et les agriculteurs, sur des parcelles en bordure du parcours hommes et femmes de l'épreuve cycliste. Puis tout au long de l'année, la campagne de promotion continuera via le réseau FNSEA et de ses partenaires. Son slogan : «Ma nature, mon futur, l'agriculture.» Le syndicat veut mettre en avant la diversité des emplois agricoles, leur accessibilité à tous les niveaux de qualification, depuis le CAP jusqu'à Bac + 5. L'opération étant prévue pour durer trois ans, l'équipage de la caravane du Tour sera également déployé sur des salons comme le Space, le Sommet de l'élevage ou la foire de Châlons.

«Le recrutement en agriculture se fait beaucoup par le bouche-à-oreille, note Christiane Lambert. On veut en sortir.» Une meilleure visibilité doit lui être apportée par le Tour, diffusé dans 190 pays, à travers 120 heures en direct, et suivi chaque jour par 3,8 millions de téléspectateurs. Sur les 42,4 millions de personnes qui regardent l'évènement, 4,8 millions ont entre 15 et 24 ans, d'après les chiffres communiqués.  Il faut séduire un public non issu du monde agricole, considère Jérôme Volle, président de la commission Emploi. Donc montrer que notre secteur d'activité est ouvert à tous». Les difficultés viennent «surtout d'une méconnaissance des métiers agricoles». Et de regretter les «clichés de reprise familiale». Dans son département de l'Ardèche, plus de 50 % des jeunes s'installent hors cadre familial, plus de 20 % viennent d'un autre territoire. La campagne de promotion vise aussi l'emploi salarié. « Nos besoins en agriculture, c'est 60 000 à 70 000 personnes», chiffre Jérôme Volle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde