Aller au contenu principal

Dégâts aux cultures
Les modalités de tir des espèces nuisibles ont été simplifiées

Mise à jour des procédures de régulation des nuisibles.

Le tir de bon nombre d'espèces dont le lapin a été simplifié.
Le tir de bon nombre d'espèces dont le lapin a été simplifié.
© V. Marmuse / CAIA

 

La régulation des animaux classés nuisibles est chaque année possible, mais avec pour chaque espèce des complications administratives lourdes jusqu'a présent. Suite aux différents dossiers que la Fdsea a régulièrement travaillés et défendus, la réglementation a évolué et certaines démarches administratives ont été assouplies. Il est à présent important de bien les avoir à l'esprit pour que la régulation des espèces et la protection des récoltes soient bien assurées pendant les différentes périodes visées.

Les démarches sont les suivantes
o Lapin de garenne : il est possible de procéder à sa destruction du 1er au 31 mars 2014 sans autorisation administrative, sauf pour les communes de Le Crotoy et de Fort Mahon  (à l'exception des bassins de lagunage).
o Pigeon ramier : le système déclaratif n'existe plus. Il est possible de réguler le pigeon ramier  du 1er avril au 30 juin sur autorisation préfectorale individuelle délivrée par la Ddtm. Le tir du pigeon s'effectue à partir d'un poste fixe matérialisé de la main de l'homme. Rappelons que depuis l'an passé, la Fdsea a obtenu la possibilité de tirer le pigeon au vol et non plus seulement posé.
o Corvidés : ils peuvent être détruits à tir du 1er au 10 juin 2014 sans autorisation administrative particulière sollicitée auprès de la Ddtm. Une période allant du 11 juin au 31 juillet 2014 peut être accordée sur autorisation préfectorale individuelle uniquement pour prévenir les dommages importants aux activités agricoles.
o Renard : il peut désormais être détruit à tir de jour sur autorisation préfectorale du 1er au 31 mars 2014.
o Fouine : elle peut être détruite à tir sur autorisation individuelle du 1er au 31 mars 2014.
Pour toutes ces espèces, un imprimé déclaratif est à remplir. Ces imprimés sont disponibles sur le site de la Fdsea (www.fdsea80.fr). Il faut bien vérifier que l'imprimé correspond à l'espèce concerné car différents imprimés sont mis en ligne. L'imprimé doit être entièrement complété et il ne faut pas oublier de cocher le motif de destruction et bien entendu de signer la demande.
Pour le pigeon et le lapin de garenne un nouvel arrêté préfectoral devra être pris pour les périodes de juillet et d'aout 2014.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde