Aller au contenu principal

Les premiers arrachages de lin vont pouvoir commencer

Dans le département de la Somme, l'arrachage des premières linières devrait débuter autour du 1er juillet selon les secteurs géographiques et la précocité des semis.

© Arvalis-Institut du végétal

La croissance du lin fibre de printemps s’est déroulée au cours d’un printemps sec. La hauteur finale des lins est inférieure à l’an passé sur l’ensemble du bassin de production. Certaines parcelles mesurent tout de même jusqu’à 90 cm sous l’action des derniers épisodes orageux. Le lin fibre de printemps est actuellement en cours de remplissage de ses fibres. Les températures élevées prévues cette semaine sont très favorables à l’évolution de la maturité des fibres. Il convient donc d’arracher à la bonne période pour préserver l’intégrité des matières. L’observation dans les linières du dessèchement des 2/3 inférieur des feuilles et le cumul de températures en base 5 depuis le semis sont des indicateurs fiables pour planifier cette opération.

Comment déterminer la date d’arrachage ?

Pour déterminer au champ la maturité en fibre du lin, l’observation de la plante est une première indication. Lorsque les deux-tiers de la plante sont défoliés et que les tiges jaunissent, cela indique un niveau maximum de maturité des fibres. Ce dessèchement des feuilles peut toutefois être perturbé par les conditions agro-climatiques. Une protection fongicide tardive peut maintenir la plante verte plus longtemps ou, au contraire, un stress hydrique peut accélérer le dessèchement.

Pour ne pas récolter à sur-maturité ou à sous-maturité, l’observation des plantes peut être complétée par l’étude des besoins physiologiques en somme de températures des lins pour arriver à maturité. Pour une variété précoce en lin de printemps, le début de la maturité des fibres à partir de 850°C base 5. A partir de cette date, les lins peuvent être arrachés.

Premiers arrachages le 1er juillet

Dans le département de la Somme, les premiers arrachages pourraient avoir lieu le 1er juillet dans les secteurs de Oisemont et Abbeville, le 5 juillet dans le secteur de Cayeux-sur-Mer et le 6 juillet dans le secteur de Bernaville dans des parcelles semées le 25 mars. Pour les parcelles semées le 5 avril, les arrachages pourraient débuter le 4 juillet dans le secteur de Oisemont, le 5 juillet autour d'Abbeville et le 9 juillet dans les secteurs de Bernaville et Cayeux-sur-Mer. Enfin, pour des semis réalisés au 20 avril, les arracheuses devraient être sorties à partir du 11 juillet dans le secteur Oisemont, du 12 juillet sur Abbeville, le 15 juillet sur Cayeux-sur-Mer et le 16 juillet dans le secteur Bernaville.

Toutefois avant d’arracher une parcelle, il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de pluie prévue dans les 2 à 3 jours suivants. Des orages après l’arrachage perturbent le rouissage par un mauvais fanage des pailles et ralentissent l’élimination de la chlorophylle.

Premiers arrachages le 1er juillet

Dans le département de la Somme, les premiers arrachages pourraient avoir lieu le 1er juillet dans les secteurs de Oisemont et Abbeville, le 5 juillet dans le secteur de Cayeux-sur-Mer et le 6 juillet dans le secteur de Bernaville dans des parcelles semées le 25 mars.

Pour les parcelles semées le 5 avril, les arrachages pourraient débuter le 4 juillet dans le secteur de Oisemont, le 5 juillet autour d'Abbeville et le 9 juillet dans les secteurs de Bernaville et Cayeux-sur-Mer. Enfin, pour des semis réalisés au 20 avril, les arracheuses devraient être sorties à partir du 11 juillet dans le secteur Oisemont, du 12 juillet sur Abbeville, le 15 juillet sur Cayeux-sur-Mer et le 16 juillet dans le secteur Bernaville.

Toutefois avant d’arracher une parcelle, il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de pluie prévue dans les 2 à 3 jours suivants. Des orages après l’arrachage perturbent le rouissage par un mauvais fanage des pailles et ralentissent l’élimination de la chlorophylle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Pour ses premières vendanges, Martin Ebersbach a pu compter sur l’aide de sa famille et de ses amis. Reste tout le travail de vinification à réaliser.  Dégustation de la première coupe de vin effervescent bio d’Ailly-sur-Noye début 2023. 
Une première vendange au Vignoble des Vœux
Pour pouvoir s’installer à la ferme familiale des Vœux, à Ailly-sur-Noye, Martin Ebersbach a planté un vignoble pour y produire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde