Aller au contenu principal

Les Régions demandent « un fonds d'urgence dédié » après le gel

L'association des Régions de France demande au gouvernement des mesures exceptionnelles pour les agriculteurs victimes de la vague de froid qui a abîmé leurs récoltes en milieu de semaine. 

Gel
L'association des Régions de France demande au gouvernement des mesures exceptionnelles pour les agriculteurs victimes de la vague de froid qui a abîmé leurs récoltes en milieu de semaine.
© FNSEA

Si le soutien de l'Etat aux agriculteurs touchés par la vague de froid des derniers jours n'est pas à la hauteur des pertes subies, « de nombreuses exploitations vont disparaître »,  s'est émue l'association des Régions de France dans un communiqué le 9 avril.

« Il faut à tout prix mettre en place un dispositif à la hauteur du sujet et des pertes rencontrées par nos agriculteurs. Ces aides sont plus que nécessaires. Elles sont aujourd’hui vitales », poursuit l'organisation qui regroupe les présidents des 18 Régions françaises. Et de demander « la création d'un fonds d'urgence dédié ».

« Face à l’ampleur des dégâts, le fonds de calamités ou les solutions classiques, comme le report de charges ou des impôts, apportés en cas d’épisode de gel doivent être renforcés par un effort exceptionnel permettant la compensation des charges et des pertes de recettes », conclut l'association présidée par Renaud Muselier, président du Conseil régional de Sud-Provence-Alpes-Côte d'Azur.

La veille, le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand faisait part sur Twitter de sa solidarité avec le monde agricole, « en particulier les viticulteurs et les arboriculteurs qui subissent de plein fouet ces gels nocturnes partout sur les territoires ». « Il est urgent de mieux accompagner nos agriculteurs face aux aléas climatiques », a-t-il déclaré.

Xavier Bertrand et gel
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Les Garages François, une histoire de famille
Les Garages François, c’est l’histoire d’une entreprise familiale avec une grande vocation, celle de servir et de satisfaire ses…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde