Aller au contenu principal

Les salons agricoles veulent être reçus par Julien Denormandie

Alors que la foire de Châlons (4 au 14 septembre) a été annulée il y a dix jours et qu'une décision préfectorale est attendue sous peu pour le Sommet de l’élevage (7 au 9 octobre), les organisateurs de salons agricoles regrettent de n'avoir pas encore été reçus par le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie depuis sa nomination en juillet.

Portée par le Salon de l'agriculture (Sia), une demande de rencontre émanant de sept salons agricoles* a été adressée, cet été, peu de temps après son arrivée au ministère, sans qu'une date ait pu leur être proposée depuis. «Le temps passe, les salons s'annulent et nous n'avons toujours pas de réponse, regrette le président du Sia, Jean-Luc Poulain. Nous ne sommes pas arrêtés sur des demandes en particulier, nous aimerions au moins avoir une discussion. Ces annulations ont un impact économique, non seulement sur les salons, mais aussi, par leur aspect international, sur la profession.»

Interrogé sur la tenue du prochain Sia (prévu du 27 février au 7 mars 2021), Jean-Luc Poulain y croit encore: «Nous nous posons beaucoup de questions, mais nous le préparons comme une édition normale. Et je tiens à ce qu'il se tienne, car la profession a besoin de ce salon.»

* Sia, Space, Innovagri, Terres en fête, Terres de Jim, Foire de Châlons et Sival

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde