Aller au contenu principal

Les territoires ruraux seront-ils encore représentés politiquement demain ?

La décentralisation s’accélère et les rôles entre l’Etat et la Région se redéfinissent.

© AAP



La décentralisation, le rôle croissant de la Région sur les plans politique et économique, tel était le thème central de la session de la chambre régionale d’agriculture qui s’est tenue le 31 mars dernier à Amiens.
L’aménagement du territoire, le développement économique et la formation : ce sont les principales compétences attribuées à la Région par la loi de décentralisation de 1982. Cependant, aucune tutelle d’une collectivité territoriale sur une autre n’a été prévue. «Une collectivité ne peut pas imposer aux autres un mode de fonctionnement, d’où le millefeuille administratif», a expliqué Serge Camine, président du conseil économique, social et environnemental de Picardie. Et de ce millefeuille découlent des contradictions que le monde agricole dénonce dans son domaine depuis bien longtemps.

"Le local peut-il répondre au mondial "?
Jean-Pierre Balligand, ancien député de l’Aisne, intervenant à cette session, a donné son point de vue : «notre pays est depuis longtemps très organisé, très centralisé, et il a été très efficace, mais la mondialisation de l’économie a complexifié la société et ce n’est pas l'administration telle qu'elle était jusqu'alors organisée en France qui va régler cela». Pour l'ancien député, la question est donc «comment le local, à savoir, la Région, peut-il répondre à du mondial ?».
La réforme de 2012 sur la décentralisation repose sur trois textes. En premier lieu, la loi «métropole», votée en janvier dernier, sur la modernisation de l’action publique territoriale. Ensuite, deux projets de loi, l'un sur la mobilisation pour la croissance et l’emploi, l'autre sur le développement des solidarités territoriales, qui ont été présentés le 2 avril 2014.
La loi métropole prévoit huit dispositions impliquant de nouvelles compétences pour la Région. En effet, «la Région s’occupe désormais de la protection de l’environnement (préservation de la biodiversité, climat, énergie,…) et du développement économique (le soutien à l’innovation, aux entreprises, et les modes de transports)», a indiqué Serge Camine. Pour le monde agricole, la Région est désormais l’interlocuteur pour les fonds européens du deuxième pilier de la Pac.

Métropole contre Région
Mais si le poids de la Région grandit, cet échelon est désormais en concurrence avec les métropoles qui contestent le leadership des Conseils régionaux sur l’économie. Or, pour des régions comme la Picardie, où la ruralité prédomine, les enjeux des territoires ruraux pourraient bien être ignorés si les Régions ne se font pas les muscles. La Picardie ne risque-t-elle pas d'être pas à terme d'être démantelée au bénéfice des métropoles environnantes. Le gouvernement ne parlait-il pas récemment de réduire le nombre des régions françaises, la Picardie étant citée dans le lot de celles qui devraient disparaître ?
«Les métropoles sont des lieux de création de richesse : capitaux, recherche/développement, amas de compétences diverses et variées, des lieux à ne pas négliger donc. Elles ne laisseront pas de place aux dynamiques et problématiques rurales si l’on ne prend pas garde à armer la Région d’un vrai pouvoir intérieur pour piloter l'économie de son territoire», a estimé Jean-Pierre Balligand. Il a conclu : «la concurrence région-métropole, c’est pourquoi il faut se battre pour un statut de la Région. C’est dans l’intérêt du territoire national !».



La Région doit accompagner son agriculture


Christophe Buisset, président de la chambre régionale, a interpelé Claude Gewerc, président du Conseil régional, présent à cette session, sur le besoin d’accompagnement de la Région pour l’amélioration des conditions de travail en particulier en élevage, sur la nécessité de soutenir les agriculteurs innovants, d'encourager la recherche et l’agriculture de précision, enfin sur l'appui aux nouveaux projets de l’agriculture picarde : méthanisation, chimie verte… Claude Gewerc a répondu que le Conseil régional était sur la même longueur d’ondes car «l’histoire de la Picardie est marquée par l’alliance de l’industrie, de l’agriculture et du territoire». Le machinisme agricole, l’alimentaire, les molécules de demain… autant de sources d’activités économiques, issues de l’agriculture que le Conseil régional reconnaît comme un pilier fort de la Picardie de demain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde