Aller au contenu principal

Libre-échange
L’Espagne et le Brésil veulent conclure l’accord UE-Mercosur en 2023

Les représentants des deux pays entendent avancer sur le dossier alors que plusieurs États membres de l’UE ont récemment réitéré leur opposition à la ratification de l’accord UE/Mercosur.

accord UE-Mercosur
© Pixabay

Alors que l’Espagne prendra la présidence du Conseil de l’UE et le Brésil celle du Mercosur lors du second semestre 2023, Madrid et Brasilia ont fait savoir le 26 avril qu’ils voulaient faire aboutir l’accord de libre-échange UE/Mercosur d’ici la fin de l’année. Celui-ci est actuellement bloqué depuis la conclusion des négociations en 2019.

« Cette coïncidence représente une opportunité extraordinaire pour essayer de concrétiser notre rapprochement », en rappelant que l'Espagne souhaitait « fermement la ratification de cet accord », a déclaré le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, lors d'un point presse à Madrid avec le président brésilien Lula. « Si c'était facile, ça aurait déjà été fait », mais « quelqu'un doit conclure » les négociations, a poursuivi le chef d'État brésilien.

Toutefois, plusieurs États membres de l’UE (Autriche, France, Pays-Bas…) ont récemment réitéré leur opposition à la ratification de l’accord UE/Mercosur en raison de considérations environnementales liées notamment à la déforestation en Amazonie, et au respect de l’accord de Paris sur le climat. Face à ces doutes, M. Sanchez a assuré vouloir « travailler pour vaincre ces réticences », en estimant que les arguments en défaveur de l'accord pesaient peu face à son « potentiel » économique. À cette fin, Bruxelles négocie toujours avec le bloc Mercosur pour trouver un accord sur le protocole additionnel visant à intégrer des garanties solides en matière de développement durable, en particulier sur l’aspect environnemental.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde