Aller au contenu principal

Lin fibre : il est temps de penser au désherbage de post-levée

Les stades des lins s’échelonnent entre cotylédons visibles et 3 cm pour les plus avancées. En l’absence de désherbage en pré-semis/prélevée ou en cas de fortes infestations, une intervention en post-levée peut être envisagée.

L’efficacité et la sélectivité du désherbage de post-levée sont conditionnées par plusieurs facteurs : le stade des adventices ne doit pas excéder 3 feuilles étalées (l’optimum se situe entre le stade cotylédons et le stade 2-3 feuilles) ; le lin est dans un état végétatif correct et en conditions poussantes ; en cas d’utilisation d’un herbicide racinaire, les racines du lin doivent être pivotantes et non uniquement étalées dans l’horizon superficiel : la profondeur d’enracinement est supérieure ou égale à 10 cm ; et l’amplitude thermique ne dépasse pas un écart de 10°C entre le jour et la nuit.
Pour des raisons de sélectivité, une solution herbicide anti-graminée ne se mélange pas à une solution anti-dicotylédone. Il doit exister un délai de sept à dix jours entre les applications de ces deux produits. Les produits herbicides ciblent certaines adventices préférentiellement (cf. tableaux 1 et 2).

En cas de dicotylédones
Quelle stratégie de désherbage en cas de présence de dicotylédones ? Le raisonnement se fera au cas par cas. Pour des parcelles homogènes avec un peuplement normal (1 500 à 1 800 plantes/m²) : le choix du ou des produit(s) se fait en fonction de la flore présente et des conditions d’humidité du sol. En effet, les produits racinaires (Chekker, Gratil...) auront une efficacité limitée sur sol sec. Dans ce cas, privilégier une stratégie avec des produits foliaires de contact (Emblem Flo, Basagran SG).
Pour les parcelles à levées hétérogènes, avec des différences de stades entre les plantes, privilégier une stratégie avec des produits de contacts (Emblem ou/et Basagran selon la flore présente). Un produit racinaire est déconseillé, car le système racinaire des plus petites plantes ne sera pas suffisamment développé. Cette situation est délicate, car il faut faire le choix entre attendre que les plus petits lins atteignent 3 cm minimum avant de désherber au risque d’avoir des adventices très développées et donc plus difficile à détruire, ou bien intervenir dès que possible au risque d’induire un manque de sélectivité sur les jeunes plantules.
En cas d’intervention, privilégier un mélange majoritairement composé de Basagran SG à la dose de 0,7 à 0,8 l/ha associé à 0,2 l/ha d’Emblem Flo. Ces doses sont ajustées pour éviter les problèmes de sélectivité. L’intervention est préférentiellement faite en soirée pour assurer une meilleure sélectivité des applications.

En cas de graminées
Quelle stratégie de désherbage en cas de présence de graminées ? Il existe des situations avec des problèmes de graminées, notamment de vulpins. Il convient de traiter dès que le stade de développement de la graminée est optimal (2/3 feuilles) et que les conditions climatiques sont favorables (cf. tableau 3).
Les antigraminées sont des produits très sélectifs du lin. Pour maximiser leur efficacité, il est recommandé de les utiliser à pleine dose et l’ajout d’adjuvants (huile végétale) est indispensable (si non inclus dans les formulations des spécialités).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde