Aller au contenu principal

Lin fibre : il est temps de penser au désherbage de post-levée

Les stades des lins s’échelonnent entre cotylédons visibles et 3 cm pour les plus avancées. En l’absence de désherbage en pré-semis/prélevée ou en cas de fortes infestations, une intervention en post-levée peut être envisagée.

L’efficacité et la sélectivité du désherbage de post-levée sont conditionnées par plusieurs facteurs : le stade des adventices ne doit pas excéder 3 feuilles étalées (l’optimum se situe entre le stade cotylédons et le stade 2-3 feuilles) ; le lin est dans un état végétatif correct et en conditions poussantes ; en cas d’utilisation d’un herbicide racinaire, les racines du lin doivent être pivotantes et non uniquement étalées dans l’horizon superficiel : la profondeur d’enracinement est supérieure ou égale à 10 cm ; et l’amplitude thermique ne dépasse pas un écart de 10°C entre le jour et la nuit.
Pour des raisons de sélectivité, une solution herbicide anti-graminée ne se mélange pas à une solution anti-dicotylédone. Il doit exister un délai de sept à dix jours entre les applications de ces deux produits. Les produits herbicides ciblent certaines adventices préférentiellement (cf. tableaux 1 et 2).

En cas de dicotylédones
Quelle stratégie de désherbage en cas de présence de dicotylédones ? Le raisonnement se fera au cas par cas. Pour des parcelles homogènes avec un peuplement normal (1 500 à 1 800 plantes/m²) : le choix du ou des produit(s) se fait en fonction de la flore présente et des conditions d’humidité du sol. En effet, les produits racinaires (Chekker, Gratil...) auront une efficacité limitée sur sol sec. Dans ce cas, privilégier une stratégie avec des produits foliaires de contact (Emblem Flo, Basagran SG).
Pour les parcelles à levées hétérogènes, avec des différences de stades entre les plantes, privilégier une stratégie avec des produits de contacts (Emblem ou/et Basagran selon la flore présente). Un produit racinaire est déconseillé, car le système racinaire des plus petites plantes ne sera pas suffisamment développé. Cette situation est délicate, car il faut faire le choix entre attendre que les plus petits lins atteignent 3 cm minimum avant de désherber au risque d’avoir des adventices très développées et donc plus difficile à détruire, ou bien intervenir dès que possible au risque d’induire un manque de sélectivité sur les jeunes plantules.
En cas d’intervention, privilégier un mélange majoritairement composé de Basagran SG à la dose de 0,7 à 0,8 l/ha associé à 0,2 l/ha d’Emblem Flo. Ces doses sont ajustées pour éviter les problèmes de sélectivité. L’intervention est préférentiellement faite en soirée pour assurer une meilleure sélectivité des applications.

En cas de graminées
Quelle stratégie de désherbage en cas de présence de graminées ? Il existe des situations avec des problèmes de graminées, notamment de vulpins. Il convient de traiter dès que le stade de développement de la graminée est optimal (2/3 feuilles) et que les conditions climatiques sont favorables (cf. tableau 3).
Les antigraminées sont des produits très sélectifs du lin. Pour maximiser leur efficacité, il est recommandé de les utiliser à pleine dose et l’ajout d’adjuvants (huile végétale) est indispensable (si non inclus dans les formulations des spécialités).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde