Aller au contenu principal

L’innovation en agritourisme mise à l’honneur au SIA

Cinq lauréats des Hauts-de-France ont été récompensés dans le cadre du concours Innov’agritourisme 2018.

Les trophées de l’agritourisme remis lors du Salon international de l’agriculture.
Les trophées de l’agritourisme remis lors du Salon international de l’agriculture.
© CRA Hauts-de-France


La remise des prix du 1er concours sur l’innovation en agritourisme en Hauts-de-France, organisé par les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France a eu lieu le lundi 26 février, au Salon international de l’agriculture. «Créateur de lien entre urbains et ruraux, l’agritourisme conquiert chaque année le cœur des amateurs de nature, d’authenticité, de contacts avec celles et ceux qui font vivre nos campagnes.» (source Alim’agri) En Hauts-de-France, les activités agritouristiques sont nombreuses et pourtant parfois méconnues.
Ce concours a donc l’ambition de valoriser la richesse de ces offres agritouristiques pour répondre aux nouvelles attentes des visiteurs et de communiquer sur le dynamisme de ce secteur dans la région. Grâce aux partenaires du concours que sont le Crédit mutuel Nord-Europe, les agences de développement et de réservation touristiques, Initiative Somme, Groupama Paris-Val de Loire et Groupama Nord-Est, Cerfrance, les JA Hauts-de-France, Miimosa et le Conseil départemental de l’Oise, des lots, pour gagner encore en professionnalisation, ont été offerts aux lauréats : conseil en communication, gestion de projet, accompagnement, bilan de prévention…

Les lauréats
Dans la catégorie «Innovation technologique», Jean-François Villaire, «Les ateliers de l’Abeille», à Chavignon (02), a remporté la palme avec son rucher connecté, vecteur de communication et d’éducation.
Dans la catégorie «Valorisation de l’activité agricole», le prix a été remporté par Bertrand et Sandrine Dubus, de la Ferme des beaux mecs, à Auchy-les-Orchies (59), pour les «Anniversaires des seniors à la ferme».
Dans la catégorie «Personnalisation de l’offre», le lauréat est Valéry Lecerf, du Gaec du Bois-Coquerel, à Cavron-Saint-Martin (62), pour son projet «Bien-être d’Paysan».
Dans la catégorie «Projet collaboratif», Julien Ferte, des «Jardins de Laurette», à Saint-Ouen (80), a été choisi pour le «Rucher pédagogique et historique de Samara».
Enfin, dans la catégorie «Graine de projet», le prix a été décerné à Perrine Chovaux, en préparation d’un BTS Tourisme au lycée professionnel Julie Daubie, à Laon (02), pour la «Ferme Aventure» au Pays du Coquelicot.

Pour plus d’informations : http://www.hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/techniques-productions/accueil-circuits-de-proximite/concours-innovagritourisme/


Chiffres clés

En Hauts-de-France, 10 % des exploitations développent une activité para-agricole (travail à façon, transformation, agritourisme...).

21,4 % de ces 2 566 exploitations pratiquent l’agritourisme (soit 549 exploitations)  : soit 12,6 % d’hébergement, 10,9 % de loisirs (fermes équestres, fermes pédagogiques, visites d’exploitation) et une très faible partie (0,6 %) de restauration à la ferme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde