Aller au contenu principal

Patrimoine
Long en course pour devenir « Village préféré des Français »

En bord de Somme, le village de Long a été choisi pour représenter les Hauts-de-France dans la 10ème édition de l’émission « Le village préféré des Français » présentée par Stéphane Bern et diffusée sur France 3.

Avec ses 650 habitants, son patrimoine historique et ses petits coins de nature, la commune de Long peut-elle espérer aller loin dans l’aventure et décrocher le titre de « Village préféré des Français » en 2021. Son maire, Jean-Marie Pecquet, y croit dur comme fer et ne tarit pas d’éloge pour le village dont il est natif et premier magistrat depuis juillet dernier.

Depuis le 4 mars et jusqu’au 25 mars prochain, chacun est invité à voter : « Il faut voter et faire voter, plusieurs fois », s’enthousiasme M. Pecquet, comme s’il s’agit d’une nouvelle campagne électorale. Si les habitants de Long se prêtent habilement au jeu, la commune doit séduire au-delà pour tenter de dépasser les 13 autres villes, villages et bourgs en lice. C’est en octobre dernier que les premiers contacts ont été pris entre la production de l’émission et la municipalité, pour une pré-sélection. Mais jusqu’à il y a quelques jours, le secret devait être bien gardé. Aujourd’hui, « ce n’est pas tout de représenter la région Hauts-de-France, il faut se faire connaître et apprécier », lance Jean-Marie Pecqueur.

Richesses naturelles et architecturales

Se partageant entre historien et guide nature, il livre les « quelques curiosités » qui pourraient faire de Long le prochain « Village préféré des Français » : la centrale hydroélectrique datant de 1902 – elle a fonctionné jusqu’en 1969 -, l’hôtel de ville et son clocheton, l’église Saint-Jean-Baptiste de style néo-gothique, le château de Buissy, sa maison éclusière … sans oublier la nature environnante. Jean-Marie Pecqueur devient alors très prolixe sur le lien qui a longtemps existé entre l’extraction de la tourbe et la commune de Long. « C’est la tourbe qui a fait sa richesse », assure-t-il. Pour toutes ces raisons, la commune mérite bien son titre de « porte d’entrée » du parc naturel de la Baie de Somme Picardie maritime ». « C’est une belle porte d’entrée, non ?, interroge M. Pecquet. On a comme cela quelques pépites à côté de chez nous qu’on ne connait pas forcément ».

Un village de traditions

Long se revendique aussi « village de traditions » avec chaque année une fête des feux de Saint-Jean, le 23 juin, qui accueille « plusieurs milliers de personnes ». Contexte sanitaire oblige, la mobilisation n’est aujourd’hui pas celle qui aurait être : « On a la chance d’avoir un tissu associatif dynamique, constate Jean-Marie Pecquet. Certaines personnes auraient aimé mettre en place des choses pour faire connaître le village, mais finalement, on est obligé de tout faire de manière virtuelle », poursuit-il, une pointe de regret dans la voix. L’élu local espère en tous cas « un léger mieux » d’ici quelques semaines quand il faudra accueillir l’équipe de tournage de l’émission.

Témoignage de l’attractivité de la commune, elle compte nombre de résidences secondaires, reçoit chaque année la visite de nombreux touristes et dispose de plusieurs espaces pour les accueillir : « En période estivale, la population est multipliée par trois ! », explique ainsi M. le maire.

Par une après-midi pas encore tout à fait printanière, on croise sans trop chercher quelques marcheurs, suivant le cours de la Somme. Échanger quelques mots avec eux permet de s’assurer qu’ils apprécient leur balade. Ayant entendu parler de l’émission « Le village préféré des Français », - c’est l’effet « Stéphane Bern », rigolent-ils -, ils voteront pour la commune de Long. Et vous, qu’attendez-vous ?

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Pour ses premières vendanges, Martin Ebersbach a pu compter sur l’aide de sa famille et de ses amis. Reste tout le travail de vinification à réaliser.  Dégustation de la première coupe de vin effervescent bio d’Ailly-sur-Noye début 2023. 
Une première vendange au Vignoble des Vœux
Pour pouvoir s’installer à la ferme familiale des Vœux, à Ailly-sur-Noye, Martin Ebersbach a planté un vignoble pour y produire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde