Aller au contenu principal

L’opération Graine d’éleveur fête ses vingt ans

Près de 400 élèves et étudiants ont participé à la 20e édition du challenge «Graine d’éleveur» dont le but est de promouvoir l’élevage envers les jeunes. Pour l’occasion, une journée de restitution des résultats régionaux s’est tenue à Fruges (62).


Ils sont plusieurs milliers à s’être frottés à ce concours depuis 1998. Certains anciens participants sont aujourd’hui devenus des éleveurs aguerris, d’autres ont fait carrière dans l’univers de l’élevage… Leur vocation a peut-être été suscitée ou confortée lors du challenge Graine d’éleveur qui met en avant les métiers et la filière laitière. C’est là toute l’ambition de cette expérience réunissant cette année dix-neuf établissements d’enseignement agricole des Hauts-de-France et vingt-quatre classes de différents niveaux.

Des visites hivernales à la présentation finale
Historiquement, Graine d’éleveur, organisé par le réseau des Maisons familiales rurales (MFR), Avenir conseil élevage et Oxygen conseil élevage, ne se tenait que dans la Somme. L’enthousiasme des apprenants et l’intérêt grandissant des équipes pédagogiques pour cette épreuve ont permis son développement progressif à l’échelle régionale depuis cinq ans.
«Graine d’éleveur s’articule en deux temps : une phase de visites de fermes, puis une phase de présentation des exposés», résume Olivier Pasquier, responsable formation d’Oxygen conseil élevage. Durant l’hiver, les élèves inscrits réalisent des excursions dans des élevages sur une thématique définie en amont par leurs enseignants (bien-être animal, bâtiment d’élevage, qualité du lait, gestion des effluents, autonomie alimentaire, système fourrager, approche technico-économique…). Les exploitations supports sont identifiées par les conseillers d’élevage. «Dans les cinq départements, vingt-quatre éleveurs ont accepté d’ouvrir leurs portes au public scolaire ces derniers mois», ajoute le spécialiste. Le second temps est donc une restitution de ces visites à un jury composé de professionnels et d’experts de la filière. «Pour cette étape, les participants peuvent laisser libre court à leur imagination pour présenter leurs synthèses», indique Olivier Pasquier. Un classement des meilleurs exposés est établi à l’issue des présentations.

«Porter un message d’espoir»
La grande finale du challenge s’est déroulée à Fruges, le 15 mars. Durant toute la journée, pendant que certains passaient à l’oral, les autres élèves avaient, en alternance, l’opportunité de découvrir une nouvelle exploitation. C’est le Gaec de la ferme Henguelle, à Senlis (62), qui a accueilli les 400 élèves dans ses étables. La visite avait pour thématique «L’élevage dans son écosystème». Sur place, quatre ateliers (réglementaire, gestion administrative, environnement et coopération laitière) attendaient ce petit monde. «L’objectif est de montrer les différents métiers qui tournent autour d’un élevage. Cette facette est à avoir en tête lorsqu’on débute et s’installe sur un territoire, souligne Bruno Henguelle, qui soigne une centaine de vaches laitières et 35 vaches allaitantes. Graine d’éleveur est surtout l’occasion de faire la promotion de la profession au sens large. Pour les étudiants, comme pour nous, c’est une ouverture d’esprit.» Des propos repris par Bernard Quandalle, président d’Oxygen. «Ce challenge porte un message d’espoir, conclut-il. Il est de notre rôle d’encourager les jeunes à poursuivre leurs parcours vers les métiers de l’élevage. Ils représentent la relève et la pérennisation de nos activités.»

Le classement des lauréats de Graine d’éleveur, édition 2018

• Niveau 3 (BTS)
1er : MFR Rollancourt (BTSA groupe 2)
2e : Radinghem (BTS)
3e : MFR Rollancourt (BTSA groupe 1)

• Niveau 4 (Bac)
1er : Radinghem (CS Lait)
2e : MFR Samer (TA)
3e : Sains-du-Nord (Bac pro)

• Niveau 5 (classe de seconde)
1er : Fontaine-lès-Vervins
2e : MFR Villers-Bocage
3e : MFR Songeons

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde