Aller au contenu principal

Lubrizol : le lait est sain, la collecte peut reprendre

Suite à l'incendie de l'usine Lubrizol de Rouen, des analyses ont été effectuées dans les régions susceptibles d'avoir été contaminées par le nuage de fumée provoqué par le sinistre. Les résultats d'analyses le confirment : le lait est sain, collecte et transformation peuvent reprendre.

© S. Leintenberger



Très attendu par les autorités administratives comme par la profession agricole, l'avis de l'Anses du 14 octobre est formel : «le lait est sain et apte à la consommation», s'est réjoui le Cniel, dès la publication de l'avis. Et d'ajouter : «La collecte et la transformation du lait peuvent donc reprendre sur les zones concernées par les arrêtés préfectoraux, qui par mesure de précaution avaient «gelé» les activités de la filière laitière depuis deux semaines».
«Depuis le 11 octobre, suite aux annonces du ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, tous les acteurs de la filière se tenaient prêts pour une reprise d'activité. En vain...», regrette le Cniel.
La publication de l'avis de l'Anses puis la modification des arrêtés préfectoraux levant les mesures de restriction sur le lait et les produits laitiers ont été accompagnées d'un «soulagement».
Dans le département de la Somme, où les mesures de consignation sur le lait concernait les éleveurs de 39 communes, celles-ci ont été levées en fin de journée, le 14 octobre : «Le lait et les produits laitiers initialement bloqués peuvent être mis sur le marché dès maintenant et la reprise de la production peut s'opérer sans délais», indiquait un communiqué de la préfecture de la Somme.

 

Un avis attendu pour les autres productions
Concernant les autres productions (miel, œufs, poissons et végétaux), «un avis de l'Anses est attendu dans les prochains», précise la préfecture de la Somme.
«Les éleveurs et les transformateurs qui ont subi de plein fouet cette crise sans précédent doivent maintenant être indemnisés», a déclaré Thierry Roquefeuil, le président du Cniel. L'organisation interprofessionnelle devrait, selon les dernières déclarations de son président, prendre la décision de se porter «partie civile contre l'entreprise Lubrizol pour que soient reconnus l'ensemble des préjudices subis».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde