Aller au contenu principal

L’UICN et les Nations-Unies défendent l’agriculture de régénération

Alors que se tient jusqu’au 12 novembre la Conférence de Glasgow sur le changement climatique (Cop26), l'agriculture de régénération est mise en avant dans un rapport de portée internationale pour ses bienfaits et son rôle dans la captation du carbone par les sols, exemples à l'appui sur le continent africain.

L’adoption des pratiques régénératives sur la moitié du continent africain permettrait une augmentation des rendements d’au moins 13%, tout en réduisant l’érosion des sols de 30%, et en augmentant le carbone dans les sols de 20%.
© Pixabay

Diversification des cultures, agroforesterie, réduction du labour, paillage : l’agriculture régénérative est une « opportunité pour les entreprises et la société de restaurer les terres » sur le continent africain, affirment l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et les Nations unies dans un rapport publié le 25 octobre. À quelques jours de l'ouverture de la Cop26, les organisations ont mis en lumière plusieurs projets industriels promouvant l’agriculture régénérative.

Près de 15 000 paysans en Ouganda, en Tanzanie et en Zambie seraient par exemple engagés dans le programme grandes cultures d’AbInBev, avec une hausse de 350% du rendement en manioc observée sur des parcelles expérimentales. Le négociant Touton ambitionne de son côté de protéger 160 000 ha de forêt au Ghana en imposant au moins 5 espèces d’arbres différentes sur les fermes de ses 30 000 producteurs de cacao.

Au total, et dans un scénario « conservateur », l’adoption des pratiques régénératives sur la moitié du continent africain permettrait selon les auteurs du rapport une augmentation des rendements d’au moins 13%, tout en réduisant l’érosion des sols de 30%, et en augmentant le carbone dans les sols de 20%.

Pour Nigel Topping, champion de haut niveau de la Cop26 cité dans le rapport, l’agriculture régénérative est « le type de solution dont nous avons besoin pour accélérer l’action vers la neutralité carbone ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour être applicable dès le printemps 2022, l’arrêté cadre de gestion de l’eau devra faire l’objet d’une consultation publique dans les prochaines semaines.
Irrigation : la Dreal demande des restrictions drastiques dès 2022
La Dreal des Hauts-de-France veut utiliser une «harmonisation» pour faire passer des restrictions drastiques des volumes d’eau…
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio
Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents…
mobilisation
Menacée par des riverains récalcitrants, une ferme de l’Oise fait appel pour être respectée
Environ 200 agriculteurs se sont mobilisés le 30 décembre pour soutenir un de leurs collègues en conflit avec un collectif de…
Ynsect et Pompili
Ÿnsect au petit-déjeuner de ministres européens
La ministre française de la Transition écologique invite ses homologues européens à découvrir le chantier quasi-achevé de l’usine…
SIA
SIA 2022 : « Mon souhait est de le maintenir », déclare Julien Denormandie
Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ne s’est pas franchement prononcé ce mardi 4 janvier sur la tenue de la 58
Un loup dans la Somme
Plusieurs brebis ont été attaquées dans la nuit du 20 au 21 janvier, à Lafresguimont-Saint-Martin, à l'ouest de la Somme. L'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde