Aller au contenu principal

Machinisme : la Ropa de Keiler prend «2L»

La nouvelle arracheuse de pommes de terre Ropa Keiler 2L, et sa trémie qui se vide en roulant, a été présentée pour la première fois en démonstration dynamique à Neuville-Bourjonval (62).

© © D. R.



Soleil rayonnant et sol humide à point. Des conditions idéales pour une journée de démonstrations au champ. Plusieurs dizaines de personnes se sont rendues dans le sud est du Pas-de-Calais fin septembre pour apercevoir les nouveautés du constructeur allemand Ropa. Elles ont pu suivre et grimper à bord des arracheuses de pommes de terre Keiler 1 et 2, ainsi que dans la dernière-née du machiniste à la couleur jaune, la Keiler 2L.

Une nouvelle trémie mouvante
Présentée à Terres en fête en juin dernier, la Keiler 2L (à deux rangs) se distingue de la Keiler 2 classique par sa trémie, dite «à fond mouvant». Celle-ci permet en effet un déchargement en continu des pommes de terre vers les bennes ou les palox via un bras articulé. «Ce mécanisme assure une hausse du débit de chantier de la machine de 20 à 30 % puisqu’il n’y a plus besoin de s’arrêter de rouler pour la vider», estime Sébastien Dillies de Ropa France.
La jonction entre les deux unités (arracheuse et remorque) est par ailleurs assurée par un rouleau à disques réduisant à la fois la hauteur de chute et le taux de terre fine du flux de produit. «Cette conception doit permettre de préserver une certaine stabilité, quelle que soit la position du bras», souligne le responsable. Le chauffeur peut ainsi compter sur un système de régulation automatique des régimes du fond mouvant et du tapis du bras de déchargement. La Keiler 2L, comme son homologue à trémie classique, s’appuie aussi sur un essieu télescopique durant les phases de vidage. «Il est possible d’équiper l’ensemble jusqu’à huit caméras afin de suivre l’avancement du chantier de récolte en direct des différentes parties de l’engin», annonce Sébastien Dillies. Les premières Keiler 2L devraient tourner dans les Hauts-de-France dès la récolte 2019.

La polyvalence des modèles recherchée

Sortie des unités de fabrication Ropa en 2015, la Keiler 1 (un rang) et la Keiler 2 (deux rangs) sont dotées d’un système de changement de série. En clair, le bâti arracheur de pommes de terre peut être remplacé par un pick-up de récolte d’oignons, de carottes ou de betteraves rouges. «Cette polyvalence est recherchée aujourd’hui par les producteurs qui peuvent ainsi alterner différents chantiers de récolte dans une même journée», indique Sébastien Dillies. La transformation peut être effectuée en plein champ en quelques minutes. Le fonctionnement synchronisé du tapis de ramassage et de la chaîne de tamisage est possible.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde