Aller au contenu principal

Maïs ensilage : cette année on perd nos repères

La majorité des dates de récolte sont aujourd’hui fixées, cependant, il faut tout de même surveiller l’évolution du grain.

Plus le feuillage est sec plus il faudra hacher court.
Plus le feuillage est sec plus il faudra hacher court.
© S. Leitenberger



Entre le 17 et le 24 août, les maïs ont pris 3,8 points de matière sèche (MS). Cela s’explique par les sommes de températures qui sont encore très élevées au mois d’août, comparées à un mois de septembre. Dans les semaines à venir, la météo est annoncée clémente, mais de plus en plus fraîche. L’évolution qu’ont subie les maïs la semaine dernière restera exceptionnelle. Comptez deux à trois points de MS par semaine s’il n’y a pas d’importantes précipitations.
La grande partie des maïs s’est desséchée avec l’été sec. Cette année, il est préférable de viser un taux de matière sèche de la plante plus élevé que d’habitude. 35 % de MS plante entière semble un bon compromis pour obtenir un grain sans amidon très rapide (laiteux-pâteux). En condition classique, les maïs doivent être ensilés dès le stade 32-33 % MS grâce à la génétique qui leur permet de rester verts, tout en faisant mûrir le grain.
Rappel pour ce qui est de la longueur de coupe : plus le feuillage est sec plus il faudra hacher court. Si le grain est fortement avancé en maturité, la technique de récolte Shredlage deviendra intéressante. Cette année, si l’on cherche beaucoup de maturité au niveau du grain, cela risque de détériorer fortement la qualité de conservation du silo, car la plante sera très desséchée, un conservateur de type acide formique sera requis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde