Aller au contenu principal

Maïs fourrage : des récoltes plus tôt que prévu

Le stress hydrique et les températures élevées de ces jours-ci ont encore favorisé la maturité des maïs fourrage.

Si le temps sec persiste, les chantiers de récolte devraient être plus précoces qu’annoncé, selon les dernières estimations pour un scénario climatique à venir chaud. Dans certaines parcelles, elles ont même déjà débuté.
Par rapport à la précédente, la carte ci-dessus prend en compte les températures relevées depuis le 12 juillet. Pour la plupart des régions, les périodes de début de chantier proposées sont avancées de cinq à sept jours. En conditions d’alimentation en eau proches de la normale, les premières récoltes auront lieu avant le 15-20 août. Dans les situations les plus stressées, les premiers chantiers ont même démarré dès fin juillet.
Aujourd’hui, il revient à chaque éleveur de vérifier l’évolution de ses maïs par les méthodes habituelles (observation de l’état des plantes, de la maturité des grains). Les chantiers se déroulant sur environ un mois, Arvalis recommande de commencer les récoltes suffisamment tôt (dans le calendrier) pour ne pas les finir à des taux de matière sèche trop élevés. Attention, en situation de fort stress hydrique, l’évolution du taux de matière sèche du maïs peut être très rapide.

Conditions climatiques difficiles
Sur une grande partie du pays, les cumuls de pluie enregistrés depuis le début de l’été sont très faibles. Ce déficit de pluie, associé à des températures chaudes, très supérieures aux normales, a conduit à un stress hydrique précoce et durable, autour de la floraison, période la plus critique pour la mise en place des grains. Dans les conditions de l’année, les prévisions, qui s’appuient sur des modèles validés en conditions normales, doivent être considérées avec précautions. Plus que jamais, l’observation attentive des parcelles s’impose !

Floraison en cours en région

En Hauts-de-France, les maïs atteignent le stade floraison, premier repère pour estimer la date de récolte ensilage. Depuis le début de l’été, le climat s’est nettement réchauffé et asséché. Même si les cumuls de températures étaient plutôt sur une tendance basse sur la première partie du cycle, on constate une forte compensation liée aux températures élevées enregistrées depuis le 20 juin. A ce jour, globalement, les cumuls de températures (en base 6-30°C) sont proches de la médiane sur vingt ans. Les estimations de stade prévoient une arrivée du stade floraison femelle (associée à la sortie des soies) dans les jours à venir pour les semis effectués lors de la deuxième quinzaine du mois d’avril. Ces prévisions de dates de récoltes sont données à titre indicatif puisque ces calculs sont issus des données météo fréquentielles. Elles doivent être affinées en prenant en compte les conditions des semaines à venir, en termes de températures mais aussi de pluviométrie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde