Aller au contenu principal

Mais où est passée Titine, la laie de la Baie de Somme ?

Il semblerait que Titine, laie star de Saint-Valéry-sur-Somme, n’ait  pas envie de quitter sa Baie de Somme natale. Alors que son sort fait l’objet de discussions entre la population locale et les services de l’État, elle a décidé de ne pas se présenter au contrôle vétérinaire.

Le vétérinaire et les locaux proches de Titine ne l’ont pas trouvée ce 13 juin.
Le vétérinaire et les locaux proches de Titine ne l’ont pas trouvée ce 13 juin.
© CKMV Baie des phoques

Voilà de nombreuses semaines que Titine défraie la chronique. La laie sauvage, qui a élu domicile au cap Hornu, a même fait la Une du Courrier picard du 23 mai. Un vrai feuilleton à rebondissements. Celle-ci devait être capturée pour être placée au parc animalier de Roumare, en Seine-Maritime. «Malgré l’attachement d’une partie de la population locale, après étude de plusieurs hypothèses, il a été jugé opportun de remettre l’animal dans un milieu adapté à sa biologie pour sa sécurité ainsi que pour la sérénité des habitants», annonçait la préfecture le 17 mai. 

C’était sous-estimer cet attachement au sanglier. Deux semaines plus tard, le 3 juin, les services de l’État revenaient sur leur décision. «Conscientes de l’attachement d’une partie de la population à l’animal, les autorités demeurent attentives aux attentes et à la sensibilité des habitants sur ce sujet», déclarait la préfecture le 3 juin. Pour «concilier l’enjeu de sécurité et la sympathie du public à son égard», il a été décidé d’effectuer une analyse vétérinaire de l’animal et d’étudier la possibilité de réaliser un enclos. Le transfert vers le parc animalier restant «une option envisageable». 

 

En obésité morbide

Mais pour ausculter Titine, encore faut-il la trouver. Ce 13 juin, la laie est sortie gagnante de la partie de cache-cache. «Les recherches n’ont pas permis de localiser le sanglier, qui demeure un animal sauvage à l’approche difficile.» La venue du vétérinaire a cependant «permis de sensibiliser les personnes en contact avec l’animal sur les risques existants et le comportement adopté.»  Celui-ci aurait tout de même vu des vidéos d’elle. Et selon lui, elle serait en «obésité morbide». La laie pèserait même jusqu’à «150 % de son poids naturel». Prochain épisode «dans les prochains jours».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde