Aller au contenu principal

Manif du 27 novembre : une rencontre en haut lieu est-elle possible ?

Des responsables syndicaux à l'origine de la manifestation parisienne devraient être reçus dans quelques heures au ministère de l’Agriculture, en présence du ministre et d’un conseiller de l’Elysée.

© Actuagri

Le 27 novembre, la FNSEA et JA ont appelé une nouvelle fois les agriculteurs à se mobiliser. Comme le 22 octobre dernier, ils interpellent directement le président de la République et attendent des réponses de sa part. Ils dénoncent, les contraintes et les difficultés du secteur agricole : mise en place de zone de non-traitement (ZNT) autour des habitations, l’absence de prix rémunérateurs un an après la mise en place de la loi Egalim, les accords de libre-échange distorsifs.

Dans la nuit et tôt dans la matinée plus de 1 000 tracteurs ont convergé vers Paris à l’appel de la FNSEA et de JA, ils ont commencé à bloquer le périphérique parisien Intra-muros, c’est en milieu de matinée que plusieurs centaines d’agriculteurs se sont installés sur l’avenue des Champs Elysées, pour une action coup de poing. En début d’après-midi, les responsables syndicaux ont appelé leurs troupes à maintenir leurs positions que ce soit sur l’avenue ou sur le périphérique, et ce, afin de maintenir la pression jusqu’à ce que leurs messages soient entendus par le Gouvernement.

Une rencontre attendue avec l'Elysée et le ministère de l'Agriculture

Aux alentours de 15h30, la présidente de la FNSEA Christiane Lambert s’est rendue sur les Champs Elysées. Une source interne indique que les responsables syndicaux devraient être reçus vers 17h au ministère de l’Agriculture, en présence du ministre et d’un conseiller de l’Elysée.

Ailleurs en France, des actions de mobilisation se sont également déroulées. En Loire Atlantique, Jeunes agriculteurs et la FDSEA ont mené une opération de vérification de l'étiquetage dans une grande surface. Les ardéchois ont bloqué l’A47 au niveau de Givors. A Clermont Ferrand, des agriculteurs ont investi le péage de Gerzat. Quelle soit l'issue des discussions et de la mobilisation, la journée risque d'être longue.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde