Aller au contenu principal

Marché de Noël à Amiens : c'est reparti pour un tour

Le marché de Noël réinvestit le centre-ville d’Amiens dès le 28 novembre. Trente-neuf jours à l’esprit joyeux, pour remplir sa hôte, déguster des produits d’ici et d’ailleurs, et divertir les enfants.



3, 2, 1... Le 24 novembre, à 17h pile, place Gambetta, le décompte laissera place à la féérie. Les illuminations seront lancées dans toute la ville d’Amiens et, bien sûr, au traditionnel marché de Noël en centre-ville. Pour les apprécier pleinement, rien de mieux qu’un tour de grande roue, qui culmine à 50 m de haut, rue de Noyon.
Il s’agit de trente-neuf jours, pendant lesquels les artisans picards, de toute la France et internationaux, investissent le centre-ville : cent trente chalets (plus grand marché des Hauts-de-France), 2 km de promenade, et plus d’un million de visiteurs… Le marché de Noël amiénois a même été élu quinzième plus belle destination européenne par le concours Best Christmas Market. Et la ville compte bien gravir quelques échelons supplémentaires cette année.

Pour les enfants avant tout
Un paquet d’animations est donc offert, et les principaux concernés sont les enfants. Ils pourront, par exemple, rire devant des marionnettes picardes, avec le spectacle «La nativité selon ch’Lafleur», les 9, 10, 17, 18 et 23 décembre, de 15h à 18h (un spectacle toutes les heures), près de la cathédrale Notre-Dame, rue André. Lafleur, héros amiénois, habillé en habits Louis XV, aurait été un de ceux qui aurait suivi une certaine étoile et aurait aidé un «Tchot Nazu» (petit enfant) né dans une étable. Il aurait accueilli bergers, bergères et Rois mages, puis libéré la reine Roxane…
Les enfants pourront aussi s’extasier dans le village de montagne, place Gambetta, du lundi au dimanche de 15h à 19h30. Au  milieu d’une forêt de sapins et  d’un décor chaleureux, une piste  de luge attend parents et enfants  pour de belles glissades. Pour se défouler, ils pourront chausser les patins et glisser à leur envie sur la patinoire, installée place de l’Hôtel de ville. Gants obligatoires pour la sécurité des doigts !
Tous les jours, de 10h à 21 h, il sera aussi possible de s’ébahir devant  les vitrines animées de la rue de Noyon. Les étudiants de l’école Saint-Luc, à Tournais (Belgique), ont décoré sept chalets vitrines du marché de Noël autour de la thématique du voyage et du mouvement. L’homme mis à l’honneur n’est autre que Jules Verne. «Une belle découverte à ne pas rater au détour de votre visite», assurent les organisateurs.
La star de ces quelques jours reste le Père Noël. Il accueillera les enfants en personne, et leur offrira une surprise dans son chalet du square Saint-Denis, de 16h30 à 19h en semaine, et de 11h à 13h30 et de 14h30 à 19h les mercredis, samedis et dimanches. Sa boîte aux lettres sera, quant à elle, installée juste devant sa maison, afin de recevoir les lettres des enfants sages.

Des artisans soigneusement choisis
Mais ceux qui participent le plus à l’ambiance traditionnelle du marché de Noël sont bien les artisans eux-mêmes. La sélection est rude : un comité de sélection d’une dizaine de personnes se réunit chaque année et passe au crible la liste des candidats. Cette année, la volonté était d’axer sur le made in France, l’artisanat local, l’originalité et la qualité des produits… La découverte des artisans est une surprise à découvrir sur place.
Créé en 1997, le marché de Noël d’Amiens n’a pas fini de faire parler de lui. «Il est devenu un moment incontournable en fin d’année pour des centaines de milliers de familles, assure Gaël Mordac, présidente de la Fédération des commerçants du centre-ville d’Amiens. Il nous demande une organisation pointue et chronophage, mais nous nous y attelons avec plaisir.»

Infos pratiques

Dates :
du vendredi 23 novembre au lundi 31 décembre
Horaires : le lundi de 14h à 19h30, les mardi, mercredi, jeudi, vendredi et dimanche de 10h30 à 19h30, et le samedi de 10h30 à 21h
Fermé le 25 décembre
Fermeture exceptionnelle à 17h les 24 et 31 décembre
Ouverture de la patinoire : en semaine de 15h à 19h30, les mercredis, samedis et dimanches et tous les jours des vacances scolaires de 13h à 19h30. Fermée les 25 décembre 2018 et 1er janvier 2019

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde