Aller au contenu principal

Marchés agricoles : poursuite des grandes tendances en 2013

Les marchés céréaliers toujours tendus, selon le Copa-Cogeca.

Tirant le bilan de l’année 2012, les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca) ont établi leurs perspectives pour les marchés agricoles européens dans les mois à venir. Globalement, les grandes tendances du marché devraient se maintenir : tension sur les prix des céréales, demande croissante en produits laitiers et hausse des cours des viandes liée à une réduction de la production (notamment en porc).
Pour les céréales, les prix élevés du marché ont poussé à la hausse les semis d’hiver (notamment en France) avec plus de 23 millions d’hectares de blé tendre. Cependant, notent les services du Copa-Cogeca, «dans de nombreux pays, le niveau des cultures et les nombreuses attaques de nuisibles pèsent sur les prévisions de rendement qui ne devraient pas être supérieures à cette année». Les cours devraient donc rester élevés.
Pour les oléo-protéagineux, la période commerciale 2012-2013 s’annonce tendue jusqu’à l’arrivée de la production sud-américaine.
Les prévisions du Copa-Cogeca pour les semis sont, en décembre, en augmentation pour le colza avec une superficie estimée à 6,8 millions d’hectares. Une progression de près de 9% est prévue en Allemagne mais les conditions climatiques, les attaques de ravageurs et les semis tardifs ne devraient pas permettre d’obtenir un rendement optimal.

Productions animales : des prix en hausse
En ce qui concerne le secteur animal, la production européenne devrait globalement connaître un léger recul dans un contexte de prix élevés lié à la hausse des coûts de production.
Pour la production porcine, une baisse de 0,4% du nombre total d’animaux abattus en 2012 par rapport à 2011 est enregistrée. Et une nouvelle diminution est encore attendue en 2013 notamment du fait de l’entrée en vigueur de la directive européenne sur le bien-être des truies.
Les prix qui ont continuellement augmenté en 2012 devraient poursuivre leur ascension.
Le secteur de la volaille se trouve dans une situation comparable. La consommation dans l’UE devrait baisser d’environ 0,4% en 2012 et «il sera intéressant de voir comment la consommation se comportera en 2013 si le prix de la viande de volaille continue à grimper», souligne le Copa-Cogeca.
Dans le secteur laitier, la remontée des cours depuis la mi-2012 devrait se poursuivre. Et la production va continuer d’augmenter dans le sillage d’une demande en hausse qui devrait durer (+30% d’ici 2021).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde