Aller au contenu principal

Machinisme
Mécapole 2014 : les apports de la fertilisation localisée

Mecapole 2014 : 3 rendez-vous des Chambres d'Agriculture de Picardie.

Localisation de 18-46 lors d'un semis de maïs - Mureaumont 25 avril 2014
Localisation de 18-46 lors d'un semis de maïs - Mureaumont 25 avril 2014
© AAP

La capacité de la plante à extraire du sol les éléments nutritifs nécessaires à son fonctionnement est primordiale pour le développement de celle-ci. Les premiers stades de la plante, lorsque le système racinaire est encore faiblement développé, est donc une période critique pour l’assimilation de ces éléments. Ainsi, l’optimisation de la fertilisation à ce stade par le positionnement des ceux-ci au plus proche des racines est totalement pertinente. La localisation favorise le déploiement rapide du système racinaire, et donc la capacité d’exploration du sol. Cette capacité d’exploration du sol est d’autant plus essentielle que la mobilité dans le sol de certains éléments, tel que le phosphore est très réduite. L’enjeu est donc fort, notamment pour les cultures de printemps où le cycle de végétation court est très sensible à toutes carences ou retard à l’implantation.

Optimiser le développement racinaire
L’autre aspect dans l’optimisation de l’utilisation des intrants grâce à la localisation de la fertilisation est la limitation des pertes en azote. En effet, l’enfouissement de l’azote au semis diminue le  phénomène de volatilisation et permet donc d’envisager une optimisation une réduction de la fertilisation azotée. La localisation au plus proche des racines semblent correspondre le mieux aux précédents principes. Cependant une incorporation des éléments nutritifs dans le lit de semences laisse entrevoir des risques de brûlures de la plantule, notamment par l’azote. Un décalage de la localisation de l’engrais est donc bénéfique. Elle s’effectue généralement sous la ligne de semis et en décalée de celle-ci. Actuellement, seuls les engrais Starter sur maïs sont incorporés très proches de la semence par l’intermédiaire des micro-granulateurs.

Des applications différentes selon les cultures
La localisation des éléments nutritifs permet des stratégies d’optimisation dans la conduite culturale différentes suivant les espèces. La localisation de l’azote au semis permet, sous certaines conditions, des réductions de la fumure azotée tout en maintenant les critères qualitatifs et de rendements. Sur betterave et pomme de terre fécule, la réduction envisageable est de l’ordre de 20%. Concernant les céréales, le faible écartement entre les rangs modifie l’efficacité de la localisation. Sur orge de printemps, les besoins rapides en azote confirment le potentiel de la technique: le développement et donc la couverture de sol sont accélérés, les pertes par volatilisations moindres. Sur céréales d’hiver, avec un cycle plus long et des besoins répartis différemment, la localisation de l’azote au semis est moins efficace. Sur le maïs fourrage, en plus des bienfaits de la localisation de l’azote, c’est la localisation du phosphore au semis (généralement par de l’incorporation de 18-46) qui permet un démarrage plus rapide de la culture. Le taux de matières sèches peut s’avérer meilleur à la récolte ou permettre une récolte dans de meilleures conditions.

Mécapole 2014 : conjuguer machinisme et innovations agronomiques
Les Chambres d’agriculture de Picardie vous invitent aux démonstrations Mécapole 2014.
Rendez-vous le mardi 10 juin à 14 heures à Mureaumont dans l’Oise (accès fléché), où sera abordé le thème de la fertilisation : Triple performance de la fertilisation localisée.
-  Maïs fourrage : mise en œuvre sur site avec différents engrais starter, observations et résultats : vigueur au démarrage de la culture, pression des ravageurs au sol, précocité (matière sèche) et de rendement.
- Pomme de terre féculière : résultats d’expérimentation 2013 à Autrêches (60) rendement et choix de la dose d’azote, gestion du risque de lessivage d’azote post-récolte, amortissement du matériel.
- Orge de printemps : résultats des 4 années d’expérimentations de la Chambre d’agriculture.
Du matériel d’agriculteurs, d’entreprises agricoles, de concessionnaires et de fabricants spécialisés sera présenté lors de cette journée
L’animation de l’après-midi sera assurée par la Chambre d’agriculture avec comme partenaire Arvalis Institut du Végétal et la Féculerie Coopérative de Vic sur Aisne.
Le prochain rendez-vous Mécapole 2014 : 12 juin dans la Somme pour la présentation de techniques agronomiques innovantes. Ces démonstrations, labellisées Innov'action, bénéficient du co-financement du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader, l'Europe investit dans les zones rurales).
Contact : Ewen GERY ewen.gery@agri60.fr - Tél. 03 44 11 45 04
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde