Aller au contenu principal

Mélangeuse connectée : plus de contrôle pour plus de performance

Les charges alimentaires représentent 25 % du coût de production du lait. Au-delà de l’achat des concentrés, la baisse des charges d’alimentation passe en priorité par la distribution d’une ration de base en qualité et quantité suffisante et par une bonne gestion du pâturage.  

La régularité de distribution de la ration aux animaux assure également les bonnes performances laitières. Une marge d’erreur de 10 % sur les quantités distribuées peuvent coûter jusqu’à 8 000 € par an pour une ration à 3,8 €/VL/J, sans compter les effets indirects sur les vaches (instabilité ruminale, baisse de lait, mammites, etc.). C’est aussi une surconsommation de fourrages qui impactent les stocks en fin de campagne. 

La Chambre d’agriculture de la Somme met en place un audit de nutrition animale chez les éleveurs de bovins lait. L’objectif est de faire une expertise complète de la nutrition du troupeau afin d’identifier les différents leviers d’amélioration. Parmi le panel d’outils de conseil en alimentation (Penn State, tamis bouse, sonde, etc.), les conseillers de la Chambre d’agriculture de la somme sont équipés d’un boitier de mélangeuse connectée pour la réalisation de la pesée des aliments. «L’objectif de ce matériel au travers de cette prestation est de pouvoir mesurer la régularité de chargement de la mélangeuse, contrôler le temps de mélange et l’ordre de chargement des aliments réels plutôt que celui estimé par l’éleveur. Il nous donne également les horaires de distribution. Cela permet de collecter une multitude d’informations non négligeables qui peuvent parfois expliquer un mauvais fonctionnement de la ration», explique Claire Leroy, conseiller d’élevage bovins lait à la CA80. 

Il existe différents boîtiers de pesée connecté à la mélangeuse. Triolet propose ce service via le boitier TFM Tracker ainsi que Keenan avec le boitier Contrôleur Keenan. Tous les deux aussi performants mais utilisables uniquement sur les mélangeuses de la marque associés. Notre choix s’est donc porté sur le boîtier V Dairy Feeder adaptable facilement à toutes les marques de matériels.

 

Le fonctionnement du boitier V Dairy Feeder

Pour distribuer l’alimentation aux animaux, chaque collaborateur ouvre une session avec un mot de passe sur l’application du V-Dairy Feeder de son smartphone. Il voit s’afficher alors les rations sur son écran et les composants qui doivent encore être chargés, ainsi que les quantités. 

La navigation dans les menus de l’application est particulièrement fluide et intuitive à utiliser. Pratique, l’application peut être utilisée sur plusieurs appareils mobiles en même temps. Toutes les entrées ou modifications en cours sont synchronisées en parallèle, de sorte à ce que plusieurs opérateurs équipés de smartphones aient accès aux données en direct.

En fonction de l’attribution des droits et des accès respectifs, l’utilisateur peut créer et gérer des groupes d’alimentation, des rations et des composants d’alimentation. Il dispose d’une vue d’ensemble de l’état des rations. 

L’ensemble des données d’aliments sont reportés sur un site web qui permet d’éditer plusieurs rapports de suivi d’alimentation. Sur ce site, nous pouvons également changer les composants de la ration à distance et cela se transmet en direct sur l’application. Enfin, l’application permet également d’extraire des données économiques, pour un suivi optimisé du coût de la ration. 

N’hésitez pas à vous rapprocher des conseillers élevage de la chambre et des différents fournisseurs pour plus de renseignements. Les nouvelles technologies évoluent très vite, tout en ayant à l’esprit la notion de retour sur investissement d’un tel achat.

 

Témoignage de Quentin Loy, agriculteur à Vron

«J’utilise le boitier connecté depuis janvier 2020 sur ma mélangeuse BVL investie en 2020 à l’aide un PCAE réalisé par la chambre d’agriculture. Les informations du boîtier de pesée sont transférées directement sur mon smartphone, cela a donc un côté pratique. Les données de chargement sont disponibles en cabine et nous pouvons charger la mélangeuse de n’importe quel côté alors, que si le boitier était fixé sur la mélangeuse, le poids serait visible uniquement sur une face de la mélangeuse. Par contre, dès que je m’éloigne de la mélangeuse, l’application s’interrompt, mais se remet à jour devant la mélangeuse. Sur l’exploitation, chaque personne amenée à distribuer l’alimentation aux vaches dispose de l’application et donc des mêmes informations en même temps. L’avantage également de l’application est que nous pouvons changer rapidement l’ordre de chargement des aliments ou la composition de la ration, en quelques clics c’est fait ! L’outil permet aussi une traçabilité et un enregistrement des données. Ma conseillère peut donc à distance reprendre les données pour calculer le coût de ration, et surveiller les dérives qu’il pourrait y avoir. Nous pouvons discuter plus facilement avec elle sur la ration et les ajustements à prévoir, c’est d’ailleurs elle qui corrige la ration en ligne et les données arrivent sur nos smartphones.» 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vigilance canicule : des restrictions pour la moisson
Le département de la Somme est placé en vigilance canicule orange depuis 12h ce jour. Les activités agricoles sont soumises à des…
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Quand la plaine s’embrase…
Les fortes chaleurs, la sécheresse et le vent sont le trio infernal de la moisson, augmentant les risques d’incendie dans les…
114 ha partis en fumée dans la Somme
Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
Pour les agriculteurs, le nouveau Système de suivi des surfaces en temps réel implique de s’approprier l’application mobile Telepac Géophotos.
À la découverte du Système de suivi des surfaces en temps réel
Le Système de suivi des surfaces agricoles en temps réel sera en place pour les contrôles des déclarations Pac dès 2023. La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde