Aller au contenu principal

«Menace» sur les bulletins de santé du végétal

À l’occasion des vœux à la presse le 6 janvier, le président de l’APCA (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, a déclaré qu’une «vraie menace, qui n’est plus voilée», planait sur l’avenir des bulletins de santé du végétal (BSV). 

Le bulletin de santé du végétal tel qu’on le connait aujourd’hui est peut-être  en train de vivre ses derniers moments.
Le bulletin de santé du végétal tel qu’on le connait aujourd’hui est peut-être en train de vivre ses derniers moments.
© V. F.

Financés principalement par les redevances pour pollution diffuse et pilotés par les chambres d’agriculture, les bulletins de santé du végétal (BSV) ont été mis en place en 2009 avec le premier Plan Ecophyto. En 2019, ce service subissait une réduction de 23 % de ses moyens, amenuisant notamment sa couverture dans des zones non-agricoles. Au printemps, un rapport du CGAAER (ministère de l’Agriculture) faisait plusieurs recommandations afin de «renforcer leur fiabilité, leur pertinence et leur utilité», dont une révision des canaux de financements. À terme, les auteurs proposaient par exemple de diversifier les sources financières, notamment «par des redevances sanitaires, des subventions des conseils régionaux et des contributions professionnelles.» 

La surveillance sanitaire, une responsabilité d’État 
Un état des lieux des besoins de l’État et des chambres d’agriculture est prévu, pour répondre aux questions suivantes, rapporte Sébastien Windsor : «De quelle référence avons-nous besoin pour accompagner les agriculteurs ? De quoi l’État a-t-il besoin pour surveiller le territoire, et veut-il continuer de le faire ?» 
Après y avoir répondu, «nous rediscuterons ensemble, nous, l’État et certains instituts», prévoit le président de l’APCA. Son secrétaire général, Christophe Hillairet, estime d’ores et déjà que : «C’est de la responsabilité régalienne de l’État d’assurer la surveillance végétale du territoire.» Sébastien Windsor prévient, quant à lui, que «si nous devions financer nous-mêmes cet effort, nous devrions le facturer aux agriculteurs». 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde