Aller au contenu principal

Menaces contre le patron des chasseurs : des condamnations bien en deçà des réquisitions

Les huit prévenus à qui il était reproché d'avoir adressé des insultes et menaces de mort au président de la fédération nationale des chasseurs (FNC) ont écopé d'amendes et d'une obligation de participer à un stage de citoyenneté.

Willy Schraen et son avocat lors de l'audience du 24 septembre, devant le tribunal correctionnel de Saint-Omer. Le délibéré a été rendu aujourd'hui, jeudi 22 octobre.
Willy Schraen et son avocat lors de l'audience du 24 septembre, devant le tribunal correctionnel de Saint-Omer. Le délibéré a été rendu aujourd'hui, jeudi 22 octobre.
© V.F.

C'est cet après-midi, jeudi 22 octobre, que le tribunal correctionnel de Saint-Omer a rendu son délibéré dans l'affaire opposant le président de la fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, à huit individus qui lui avaient adressé des insultes et des menaces de mort via les réseaux sociaux.

Originaires de toute la France, ces huit personnes – six hommes et deux femmes - ont été condamnées à des amendes dont le montant s'échelonne entre 300 et 820 euros, « pour préjudice moral », selon une information de nos confrères de France Bleu Nord. Trois d'entre devront également participer à un stage de citoyenneté.

Ces sanctions sont bien en deçà des réquisitions du procureur de la République de Saint-Omer, Patrick Leleu qui avait demandé des peines allant de 4 à 12 mois d'emprisonnement, dont certaines assorties d'un sursis ou ferme, lors de l'audience du 24 septembre dernier.

Des menaces de mort par écrit

Suite à une interview donnée au magazine en ligne Chassons.com le 4 mai 2020 dans laquelle Willy Schraen évoquait l'impact des chats sur la biodiversité et plus particulièrement sur les populations d'oiseaux et dans laquelle il émettait l'idée de pouvoir les réguler, le patron des chasseurs de France s'est attiré les foudres de (très) nombreux internautes. Parmi ces messages, certains ont été plus virulents que d'autres puisqu'ils contenaient des menaces de mort.

« Habitué », de son propre aveu, à faire l'objet de remarques désobligeantes, Willy Schraen avait décidé cette fois de ne pas laisser ces menaces sans réponse. Une plainte avait donc été déposée le 22 mai auprès du procureur de la République ; lequel a décidé de poursuivre huit personnes après un travail d'identification et d'enquête.

A la barre du tribunal de Saint-Omer, le 24 septembre, aucun des prévenus n'était présent. Les avocats de quatre d'entre eux avaient plaidé la relaxe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde